lectures du mois·littérature Amérique du Nord·littérature îles britanniques·littérature Europe du Nord·rentrée automne 2015

Lectures du mois (11) octobre 2015

Ma liste de livres sans billet de lecture s’allonge, et pourtant je lis ! Découragée à l’idée d’écrire tous ces avis, je fais donc un tir groupé : des romans achetés ou empruntés, avec plus ou moins de bonheur, comme vous pourrez le constater avec ce billet de rattrapage !

mauvaiseetoileR.J. Ellory, Mauvaise étoile
Mes dernières lectures du romancier britannique remontait à 2010 avec Les anonymes en français et City of lies en anglais. Ce dernier m’ayant modérément plu, je n’avais pas trop suivi ses dernières publications.
Avec ce roman paru en 2013, me sont revenues en mémoire sa maîtrise de la construction et sa fine analyse des caractères. Deux jeunes, demi-frères, sont pris en otage dans une maison de correction par un tueur en cavale. Il influencera chacun des deux de manière différente, et ce sera le début d’une fuite en avant sanglante, et particulièrement prenante. Du grand Ellory, et je me rends compte avec intérêt que j’ai raté d’autres romans qui semblent très bien aussi !

factureJonas Karlsson, La facture
La facture est un roman à classer dans la catégorie « déboires administratifs probables ou improbables » tels Le procès de Kafka ou Tous les noms de José Saramago. Un jeune homme, travaillant à temps partiel dans un magasin de vidéos, reçoit une étrange facture. Il semblerait que chacun doive payer pour sa vie, pour tous les moments heureux dont il a bénéficié. Un court roman, qui se lit bien, un peu trop peut-être : ça glisse et ça passe très vite, pourtant le sujet ne manque pas d’intérêt. Deux ou trois choses m’ont surprises dans la traduction, parmi lesquelles un verbe de patois (« J’ai zignaillé la porte jusqu’à parvenir à la bloquer ») dont j’ai cherché vainement la signification exacte, et qui sonnait bizarrement dans la bouche d’une jeune suédois…


incandescencesRon Rash, Incandescences
Lire Ron Rash, même pour des nouvelles, même si j’ai déjà trois ou quatre recueils de nouvelles de divers auteurs qui attendent que je les finisse, c’est toujours du bonheur ! Oui, pas moins !
Dans une Amérique rurale où la méthadone fait des ravages au sein même des familles, où les vieilles croyances ressurgissent parfois, où la pauvreté et la faim poussent à des extrémités inéluctables, et où pourtant l’humanité n’est pas totalement absente, des paysages aussi immuables que féroces contemplent des activités humaines pas toujours reluisantes. Et j’adore autant cet auteur dans le format court que le long. Il faut lire la première nouvelle, dans laquelle on prend déjà une claque trois ou quatre pages après le début, pour comprendre. J’ai un recueil de nouvelles en VO qui m’attend, tant mieux !

interetdelenfantIan McEwan, L’intérêt de l’enfant
Encore un auteur que j’aime beaucoup et dont j’aurais du mal à rater une parution ! La sobriété du sujet peut dérouter, mais il ne faut pas en avoir peur. Une juge pour enfants, la cinquantaine compétente et bosseuse, se trouve confrontée au cas d’un jeune homme de dix-sept ans qui devrait subir des transfusions pour guérir d’une leucémie. Mais la religion de ses parents, et la sienne, lui interdit de recevoir le sang de quelqu’un d’autre. La juge Fiona May pourrait imposer ce geste médical, mais elle préfère rencontrer d’abord le jeune Adam. Par ailleurs, la vie de couple de madame la juge connaît des hauts et des bas. C’est formidablement raconté, tout en pudeur, et sans rien occulter. Ça fait battre le cœur et vibrer d’empathie pour ce duo inattendu. Une excellente lecture !

fermeTom Rob Smith, La ferme
Le roman démarre très bien, la situation perturbante que vit le narrateur interroge le lecteur. Il reçoit un jour un coup de fil de son père en larmes, qui lui explique que sa mère a été internée, pour crise psychotique et paranoïaque grave. Mais sa mère débarque à Londres et lui raconte par le menu les crimes dont elle a été témoin, et lui enjoint de ne pas écouter son père. Qui croire ?
Je n’ai pas été tout à fait convaincue par la narration mise en place par l’auteur, à savoir faire raconter à la mère sa version des faits, donc tout en flash-back, même si elle est tout à fait justifiée. Et puis, j’ai pressenti la fin, suis allée lire l’article très intéressant qui raconte comment est venue à l’auteur le besoin d’écrire ce roman. Très éclairant, cet article, mais je ne suis toujours pas emballée par le roman, dont les personnages, à part le narrateur et sa mère, ne m’ont pas semblé crédibles. Ce qui a une explication, mais pourtant… Je pense qu’on peut adorer ce roman, ou passer à côté.

Publicités

47 réflexions au sujet de « Lectures du mois (11) octobre 2015 »

  1. Décidément, le nouveau McEwan semble faire l’unanimité. Mais ça attendra la sortie poche (je voudrais d’abord lire Opération Sweet Tooth). Je note aussi que Ron Rash est excellent dans le format court !

    J'aime

    1. S’il y en a deux à lire dans cette sélection, ce sont ces deux-là.
      Pfff, c’est dur pour d’autres livres de passer après ! (ce pfff était un soupir collectif de livres, soupir s’élevant de ma PAL, oui, oui !)

      J'aime

  2. Le Ron Rash n’attend que mon bon vouloir dans ma PAL ! J’ai envie de lire également le Ian Mc Ewan. Le Ellory pourquoi pas, hier j’ai lu un avis négatif sur son dernier, ça doit être chez Dominique.

    J'aime

  3. Ravie de lire ce billet ! Ellory fait partie des invités  » crise rattrapage polar  » ( grand souvenir de  » Seul le silence « , j’ai tourne autour de  » Les neuf cercles  » ^-^ ), quant à Ron Rash, pas d’hésitations, comme Aifelle, il passera par moi 🙂

    J'aime

  4. Tous les livres de ton tir groupé sont plus ou moins dans mon radar et j’ai même plusieurs Ron Rash, Ellory, Mc Ewan dans ma PAL (soupirs). J’hésitais beaucoup aussi pour La Ferme. Vu ton avis en demi-teinte, je tenterai peut-être le coup mais à la bibliothèque.

    J'aime

  5. Pareil, je lis je lis, et pas toujours de billets. Plutôt que me forcer, tant pis, alors… Ton système est bien aussi (parce que quand même on a de chouettes lectures et on veut s’en souvenir)

    J'aime

    1. J’ai hésité à passer tous ces romans sous silence… le billet groupé me permet d’éviter des recherches genre date d’édition, ou nombre de pages, ou de copier des citations : ceux que ça intéresse les trouveront facilement !

      Aimé par 1 personne

  6. Comme toi les billets « en gestation » s’accumulent…mais je me soigne (c’est-à-dire que je fais ce que je veux) 😉 Ron Rash, quel auteur!! pas encore lu ses nouvelles, mais bien sûr noté et stabiloté. Toujours pas lu McEwan, mais ce roman me tente énormément.

    J'aime

  7. De ce tir groupé, le Ron Rash et le Ian McEwan patientent chez moi gentiment. Je m’en réjouis par avance, car à te lire, ce sont autant de belles lectures en perspective.Le Jonas Karlsson aurait pu me tenter, mais ma curiosité n’a pas fait le poids à côté de tes arguments. Ce roman n’est définitivement pas pour moi.

    J'aime

    1. Tu as aussi de belles lectures à venir, alors ! Pour le Karlsson, nous sommes deux à la maison à partager cet avis un peu tiède… je n’ai pas cherché sur les blogs d’autres avis, mais j’imagine que tu as assez à lire ! 😉

      J'aime

    1. Les deux derniers romans de Ian Mc Ewan ne sont pas du tout dans la même tonalité. C’est un auteur qui touche à des thèmes et des ambiances très variées. Mon préféré parmi ses romans est Expiation. (mais les autres sont très bons aussi)

      J'aime

  8. Ah! Le Ron Rash… Un pure merveille. C’est avec ce recueil que j’ai eu la piqure pour cet auteur.
    Le McEwan me tente beaucoup…
    J’avais bien aimé le Rob Smith. J’ai aimé le côté plus personnelle. Ça change d’Enfant 44!
    J’approuve Gwenaëlle: c’est bien, aussi, les billets groupés! Une fois de temps en temps!

    J'aime

  9. j’avais eu la même sensation que toi avec « la ferme » alors que j’avais beaucoup aimé enfant 44
    je viens de terminer le McEwan un auteur que je n’avais pas relu depuis l’enfant volé et j’ai aimé je ferai sans doute un billet bientôt si je ne paresse pas trop 🙂

    J'aime

    1. J’avoue que je croyais que La ferme était un peu dans la lignée d’Enfant 44. Il n’en est rien…
      Je suis contente que tu aies aimé le McEwan aussi (et lirai volontiers ton avis 😉 )

      J'aime

  10. Très beau souvenir de lecture avec le recueil de Ron Rash. la première nouvelle est un pur bijou !
    J’ai bien aimé La ferme, j’ai trouvé ce thriller très efficace.
    J’ai vraiment très envie de lire le roman de McEwan. Et j’aime bien Ellory donc je lirai probablement ce titre.

    J'aime

    1. Il y a quelques moments tout simplement magnifiques dans le recueil de Ron Rash.
      Tu verras, Mauvaise étoile est un Ellory pur jus, dans la veine de Seul le silence, avec deux jeunes gens comme personnages principaux, et un suspense énorme !

      J'aime

  11. J’aime bien les tirs groupés… chez les autres.:-) Même si j’ai le même souci de décalage entre mes lectures et mes billets (gros gros retard), je tiens absolument à séparer mes avis juste pour une question de classement de titres que j’ai pris l’habitude de faire sur mon blog dès le début. Bon, ça prend le temps qu’il faut, ce n’est pas bien grave. Ce qui est ennuyeux, c’est quand le temps passe et que ma lecture remonte tellement, avec d’autres lectures derrières qui brouillent mes impressions du moment, que je ne suis plus satisfaite de ce que j’en ai à dire.
    Bref, dans ta liste, j’ai lu le McEwan mais il ne m’a pas vraiment convaincue comme une auteur fait pour moi. La fin m’a mis une petite claque cela dit. Et sinon, je suis bien tentée par « La facture » !

    J'aime

    1. C’est aussi mon problème, si je laisse passer trop de temps, surtout pour des lectures ne m’ayant pas laissé une impression forte, positive ou négative, j’ai du mal à trouver les mots pour en parler.
      Dommage pour le McEwan, mais il ne peut pas plaire à absolument tout le monde ! As-tu lu Expiation ? Il est vraiment superbe !
      La facture se lit bien, et l’idée de départ est bien menée. C’est plus l’écriture (ou la traduction ? ) qui est un peu plate.

      J'aime

    1. La facture ne me laissera pas un souvenir impérissable, je pense que l’auteur aurait pu faire un peu mieux avec le sujet… mais il se lit volontiers, et j’aurais regretté d’être passée à côté.
      Bonne journée aussi !

      J'aime

  12. Je n’en ai lu aucun mais tu as trouvé de bonnes pépites malgré quelques déceptions. Mon préféré des romans de Ian McEwan est Expiation comme toi, mais j’ai été un peu déçue par « La plage de Chesil ». il faut dire que je l’avais lu après « Chutes » de Oates qui aborde en partie le même sujet, du moins dans ses débuts, et après Oates, tout paraît fade.

    J'aime

  13. Je suis en train de lire Incandescences de Ron Rash et comme toi j’aime beaucoup 🙂 un vrai plaisir de retrouver son écriture et son univers… Et même en version courte en effet il est très très bon!

    J'aime

  14. J’ai lu avec attention ton avis sur le McEwan, je crains beaucoup d’être déçue une nouvelle fois (depuis « la plage du Chésil »), j’ai peur qu’il soit dans la même veine….

    J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s