Publié dans bande dessinée, lectures du mois, nouvelles, policier

Lectures du mois (16) août 2018

Avant le rush (tout relatif) de la rentrée littéraire (quatre lectures pour l’instant à commenter dans les deux semaines qui viennent) voici un bref aperçu des livres qui m’ont séduite en août, dans des genres tout à fait variés !


hommegribouille.jpgSerge Lehman, Frederik Peeters, L’homme gribouillé, Delcourt, 2018
Un roman graphique pour commencer, avec une histoire assez compliquée à résumer. Une grand-mère auteure de romans pour enfants, une fille aphasique et un peu larguée, une petite-fille, les hommes ne sont pas très présents dans cette famille originale. Un homme étrange à l’allure d’oiseau fait irruption dans l’appartement qu’elles partagent, et la mère et la fille vont devoir retourner vers leur village d’origine, dans le Jura, pour comprendre qui est cet homme, et ce qu’il voulait à la grand-mère. Le graphisme est magnifique, surtout pour les paysages et les nuits pluvieuses ! Je me suis un peu égarée dans le labyrinthe de l’histoire, mais j’ai apprécié cette lecture.

repéré chez Brize

misscharityMarie-Aude Murail, Miss Charity, L’école des Loisir, 2008
« – Elle est folle. Elle récite du Shakespeare au milieu de tout un ramassis de bestioles !
J’ignore d’où elle tenait son information, mais je dus reconnaître que que c’était un assez bon résumé de ma vie. »
Charity Tiddler est une petite fille solitaire qui s’intéresse surtout à tous les animaux éclopés qu’elle recueille. Mais sa curiosité pour les choses de la nature en fait en grandissant une jeune fille un peu à part, qui ne rêve ni de belles robes, ni de mariage. Un formidable roman jeunesse qui imagine la vie de l’auteur de livres pour enfants Beatrix Potter. Même si l’on n’est pas fan de romans victoriens, c’est passionnant !

Une sélection des Bibliomaniacs qui ont bien fait de le présenter !

SnjorRagnar Jónasson, Snjór, Points, 2017
« Il s’était tout à coup senti très seul. Comme un étranger venu passer le week-end à Siglufjördur qui s’apercevrait que son séjour se prolongeait, jour après jour. Comme un voyageur sans billet de retour. »
Je suis ravie d’avoir commencé une nouvelle série de polars islandais, car même si ce roman ne révolutionne pas le genre, il a du charme, qui tient sans doute aux personnages, dont le sympathique Ari Thor, et au paysage. Je suis allée voir des vues de Siglufjördur, ce que les Islandais nomment une ville, et que j’appellerais un bourg, coincé entre les montagnes et la mer, et l’immersion était complète et rafraîchissante.

Repéré chez Keisha, entre autres.

manquentalappelGiorgio Scianna, Manquent à l’appel, Liana Lévi, 2018
« On n’a pas eu le temps d’avoir peur.
A Gaziantep, tout s’est accéléré d’un coup. Tout ce qui avait été fumeux, lent et vague, est devenu vrai en quelques heures. »
A la rentrée de septembre, dans une classe de Terminale, quatre tables restent libres au fond. Quatre amis partis pour un séjour en Grèce ne sont pas revenus, n’ont donné aucune nouvelle à leurs parents. Ce roman sobre et touchant donne les visages de quatre jeunes « ordinaires » à un phénomène très contemporain. J’ai dévoré ce roman très bien construit en un rien de temps.

Noté chez Delphine-Olympe

unefillebien.jpegHolly Goddard Jones, Une fille bien, Albin Michel, 2013
« Je pense qu’il y a des moments dans la vie où l’on doit abandonner une part de soi, comme si l’on muait, pour avancer. »
Des nouvelles américaines, d’une jeune auteure originaire du Kentucky qui excelle à camper des personnages, et à passer leurs sentiments à la moulinette. C’est sombre, parfois violent, mais toujours très juste. Une mention spéciale pour l’histoire de Felicia, racontée en deux textes différents et de deux points de vue radicalement opposés. C’est bluffant !

Lu par Eva et les Bibliomaniacs.

En avez-vous lu certains ?

33 commentaires sur « Lectures du mois (16) août 2018 »

  1. Gros coup de coeur pour l’Homme gribouillé ! Je note Miss Charity, que je découvre dans ton billet, et je remets Snjor en haut de mes recherches en bibli, je n’en ai entendu que du bien, je crois. Merci pour cet éventail de lectures variées ! 😀

    J'aime

  2. J’ai adoré Miss Charity, et pourtant je ne suis pas fan de romans victoriens 🙂
    Un gros roman de 560 pages qui se lit très vite. J’ai vraiment aimé. Marie-Aude Murail a beaucoup de talent.
    Je note Manquent à l’appel.

    J'aime

  3. J’ai lu Snjor et la suite Natt. Le 3e « Mork » m’attend dans ma PAL. Et le 4e sort fin septembre … rien de révolutionnaire en effet, mais ça se suit agréablement.

    J'aime

  4. Je retiens le Murail pour ma fifille, et Manquent à l’appel pour moi ! J’ai lu le polar islandais, mais sans faire de note, je ne savais qu’en dire mis à part, classique du froid !

    J'aime

  5. Un jour, une bibliothécaire m’a mis Miss Charity entre les mains. Je l’ai aimé, je l’ai acheté, je l’ai prêté de nombreuses fois.

    J'aime

  6. Lu aucun mais les deux premiers sont en projet. J’ai toujours été intriguée par le Miss Charity que je vois mis en avant dans ma bib’ à chaque passage, et L’homme gribouillé repéré sur la blogo me titille beaucoup aussi. Tu sembles avoir passé un très bel été livresque.:-)

    J'aime

    1. J’ai en tout cas fait des bonnes pioches à la bibliothèque… moins de chance avec ma PAL où quelques livres se sont retrouvés dans le panier « à vendre ou à donner » !

      J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s