bande dessinée·littérature Amérique du Nord

Jillian Tamaki, Mariko Tamaki, Cet été-là

 

cet_été_là_couvLes auteurs : Mariko Tamaki est une romancière et musicienne canadienne. Outre Skim, roman graphique qu’elle avait co-écrit avec Jillian Tamaki, elle a aussi publié des essais et des oeuvres de fiction.
Jillian Tamaki est une illustratrice et dessinatrice canadienne installée dans le quartier de Brooklyn, à New York. Elle est l’auteur de deux livres dont Skim, avec Mariko Tamaki, et de la bande dessinée SuperMutant Magic Academy diffusée en ligne.
316 pages
Editeur : Rue de Sèvres (mai 2014)
Titre original : This one summer
Traduction : Fanny Soubiran

Je me souviens de fort peu de choses de l’été de mes treize ans, et il ne ressemblait sans doute pas dans le détail à celui de Rose, et pourtant… il y a quelque chose d’universel dans l’histoire de ces deux presque jeunes filles, treize ans pour Rose et un peu moins pour Windy.
Elles se retrouvent chaque année à Awago Beach « C’est cet endroit où l’on va chaque été, mes parents et moi. Depuis…peut-être… toujours. » Ce qui m’a plu le plus dans cette bande dessinée, ce sont le dessin et la mise en page, les variations entre cases de dimensions modestes et dessins en pleine page, entre vues d’ensemble et gros plans sur un détail. Le tout en noir et blanc, sauf le camaïeu de la couverture, bleu légèrement violet crépusculaire… Mon seul regret est que l’édition française n’ait pas gardé ce bleu violet pour l’intérieur du livre… Question de coût, sans doute.
Certaines pages m’ont vraiment épatée par leur pouvoir d’évocation. Les deux filles sont entre deux âges, entre jeux d’enfants et début d’adolescence. Rose se prend d’intérêt pour le jeune qui leur loue des cassettes vidéo, tandis que Windy les régale de films d’horreur. Mais surtout Rose tente d’éviter de trop ressentir le conflit qui mine ses parents, elle met toute sa force d’ado à essayer de ne pas comprendre… L’histoire est traitée de manière subtile, et surtout pleine de véracité, elle évoque tout aussi bien un lieu, qu’une période de l’année, qu’un âge de la vie, c’est une belle réussite !

cetétélà_im1cetétélà_im2

Lu aussi par Anne, Antigone, Leiloona, Noukette, Théoma

 

tous les livres sur Babelio.com
Publicités

19 réflexions au sujet de « Jillian Tamaki, Mariko Tamaki, Cet été-là »

    1. Merci ! Il lui faudrait un titre plus marquant… 😉 et de plus les librairies BD, à mon goût, présentent trop de genres que je n’aime pas, et les BD qui me plaisent y sont noyées !

      J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s