littérature Asie·policier

Keigo Higashino, Un café maison

uncafemaisonL’auteur : Keigo Higashino est né en 1958 à Osaka. Il est une des figures majeures du policier japonais. Le Dévouement du suspect X, qui a remporté le prestigieux prix Naoki en 2006, est le deuxième roman à paraître dans la collection “Actes noirs”, après La Maison où je suis mort autrefois (2010) et avant Un café maison (2012).
335 pages
Editeur : Actes Sud (mai 2012)
Traduction : Sophie Refle
Titre original : Seijo no Kyûsai

Un café maison est le roman d’un crime parfait, que seules l’astuce et la très grande logique du physicien Yukawa réussiront à démonter. A la suite d’une discussion sur le fait qu’ils ne peuvent pas voir d’enfants, le couple composé de Ayané et Yoshitaka Mashiba décide de se séparer, et Ayané part pour quelques jours seule à Sapporo. Pendant son absence, son mari est retrouvé mort chez lui.
Les soupçons des deux policiers chargés de l’enquête (on retrouve les mêmes que dans Le dévouement du suspect X) se portent sur la maîtresse de Yoshitaka et sur Ayané, malgré son absence. Le café était empoisonné, a-t-elle pu imaginer un moyen de tuer son mari tout en étant absente ? Les recherches des policiers, les pistes qu’ils explorent, sont minutieusement détaillées.
Le lecteur connaît déjà le coupable et c’est la question du comment qui pousse à tourner les pages. L’intérêt pour les personnages aussi, toutefois, sinon, cela ne suffirait pas. Comme avec les précédents romans, j’ai été ravie de cette immersion dans le Japon urbain et contemporain, et j’ai suivi avec intérêt les méandres de l’enquête.

Extrait : Elle détourna les yeux et regarda le mur. Une tapisserie d’environ un mètre de large y était accrochée. Elle avait mis presque trois mois pour la réaliser, avec des tissus exclusivement venus de Grande-Bretagne.
Les paroles de Yoshitaka lui étaient cruelles. Elle aussi rêvait d’avoir un enfant. Comme elle aurait aimé se balancer doucement sur un rocking-chair en sentant son ventre rond sous le poids d’un ouvrage de patchwork !

Lu par AdalanaAlex (Mots à mots)DasolaMélo et Val.

Publicités

38 réflexions au sujet de « Keigo Higashino, Un café maison »

  1. Comme Cathulu, Japon contemporain + meurtre dont il s’agit plutôt de comprendre le pourquoi, ça me fait très envie! J’avais beaucoup aimé La maison où je suis mort autrefois, d’ailleurs. J’attendrai la sortie en poche!

    J'aime

  2. J’aime bien aussi m’immerger de temps en temps dans ce monde japonais. j’avais lu beaucoup de choses lors du salon du livre autour du Japon. mais souvent il me manque quelque chose au niveau des émotions.

    J'aime

  3. Moi, je suis fan de « Columbo », alors forcément le comment, ça me plait bien. Mais, c’est japonais, et moi, le japonais, la plupart du temps, ça me tombe des mains … ( oui, je sais, Murakami … mais même Murakami …)

    J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s