bande dessinée

BD : Tourne disque et Tsunami

Aujourd’hui, (parce que décidément en ce moment, je ne déborde pas d’envie d’écrire) une petite chronique BD avec deux albums que j’ai eu plaisir à lire. tourne-disque

Raphaël Beuchot et Zidrou, Tourne disque Le Lombard (2014)

L’intérêt de cette BD réside tout d’abord dans son scénario. Elle fait voyager à la fois dans le temps et l’espace, pour suivre en 1930 le violoniste Eugène Ysaÿe jusqu’au Congo où il est invité à donner un concert. Rien ne se passe exactement comme prévu, l’exhibition est reportée pour cause de torticolis. Le maître va se reposer chez son neveu et y rencontre un africain qui connaît mieux la musique classique que beaucoup de ses élèves. Seuls les passages oniriques ne m’ont pas trop touchée, même s’ils permettent de montrer l’emprise de l’Afrique sur le vieux musicien. J’ai beaucoup aimé le graphisme, les avions, les guimbardes des années trente, la vision de l’Afrique (moins caricaturale, on s’en doute, que Tintin au Congo). L’intérêt pour l’histoire ne faiblit pas, l’émotion est présente, l’amour de la musique aussi… TourneDisque_pl1Repéré chez Jérôme et Noukette.

tsunamiJean-Denis Pendanx et Stéphane Piatszek, Tsunami Futuroplis (2013)

Un autre voyage, plus contemporain, dans Tsunami. Un jeune homme part à la recherche de sa sœur disparue depuis 9 ans près de Bandah Aceh, sur l’île de Sumatra. Elle y était partie pour venir en aide aux victimes du tsunami de 2004, et quelques mois après, a cessé de donner des nouvelles à sa famille. La naïveté, relative, du jeune Romain, les rencontres qui le mènent sur la piste de sa sœur, portent cette histoire. Le graphisme m’a beaucoup plu par moments, mais à d’autres un peu moins. Les paysages des îles indonésiennes sont particulièrement réussis, on sent vraiment la présence de la mer, sa force et sa beauté mêlées. J’ai cependant été moins touchée que par la bande dessinée précédente, je suis restée un peu à l’extérieur. Une légère touche fantastique plaira peut-être à certains, mais je m’en serais passée.

planche-tsunami-01

Sandrine a aimé.

Publicités

21 réflexions au sujet de « BD : Tourne disque et Tsunami »

  1. C’est drôle, j’ai aussi emprunté Tsunami en bibliothèque. Quant à Tourne-disque, je ne connaissais pas du tout son existence mais avec Eugène YsaYe, du violon au Congo belge de l’époque, je la veux !!! (un choix parfait pour le mois belge, non ?)

    J'aime

    1. J’avais bien remarqué que le musicien partait de Bruxelles, je pensais les auteurs français, mais Zidrou est belge. Je suis pratiquement sûre que cette BD te plaira.

      J'aime

      1. Eugène Ysaye était violoniste et compositeur. Grand ami de la Reine Elisabeth il a créé le concours qui a d’abord porté son nom (avant le 2e guerre mondiale) puis le nom de Concours Reine Elisabeth (le fameux concours belge avec lequel je vous tanne régulièrement).

        J'aime

  2. Pour ma part bien déçue par Tourne Disque , que j’avais repéré sur un blog . J’y allais pour le grand Ysaye , j’en fus pour ma peine … Le graphisme ne m’a pas séduite , et l’histoire est limite inexistante…

    J'aime

    1. C’est le problème lorsqu’on connaît bien un sujet ou un personnage réel, on risque la déception. Mais pour ceux qui comme moi ne connaissaient que le quatuor Ysaÿe, ce livre permet de le découvrir. J’ai bien aimé que l’histoire soit assez ténue, cela lui donne plus de sensibilité (à mon goût).

      J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s