Photographe du samedi (18) Kai Wiedenhöfer

Depuis la chute du mur de Berlin à laquelle il a assisté en 1989, alors qu’il était étudiant, le photographe Kai Wiedenhöfer s’est beaucoup intéressé aux murs ces vingt dernières années : le mur de la Paix à Belfast, le mur qui sépare Israël de la Palestine, la barrière de Ceuta, la zone qui sépare les deux Corées, ainsi que la frontière entre les États-Unis et le Mexique.
kaiwiedenhofer1kai-wiedenhofer-border-mexicoKaiWiedenhofer708_003_03_WIEDER.inddKai_Wiedenhofer6 Kai_wiedenhofer7Kai Wiedenhöfer est né en Allemagne en 1966 et vit actuellement à Berlin. Il a réalisé de nombreuses expositions et des publications dont Wall en 2007 et The book of destruction en 2009. Il veut démontrer que « murs et barrières ne sont pas une solution aux problèmes politiques et économiques du monde » mais sont « créateurs de conflits ». Je ne peux qu’approuver cette position.
kai-wiedenhofer10 kai-wiedenhofer11
kaiwiedenhofer2
Kai Wiedenhöfer a obtenu plusieurs prix internationaux pour son travail sur le Proche-Orient.
En 2013, trente-six de ses clichés, des panoramiques de grand format, prises entre 2003 et 2012, ont été exposés sur le mur de Berlin. C’est l’exposition Wall on wall.
kaiwiedenhofer3 kaiwiedenhofer4

17 commentaires sur « Photographe du samedi (18) Kai Wiedenhöfer »

  1. Un sujet fort ! Je n’ose imaginer la vie des gens qui vivent le nez sur un mur en permanence.

    J'aime

  2. Etonnant de passer de vues de détail à des vues qui montrent à la fois le mur qui clôture l’espace et les grands espaces autour. Ton doigt a ripé, ou alors c’est vraiment un photographe futuriste : je pense que le livre éWall » a été publié en 2007, pas en 2077 😉

    J'aime

    1. Certains billets sont suite à des expos, d’autres, non… Je fouine sur internet à la recherche de photographes qui me parlent. là ces photos m’ont rappelé un documentaire sur la frontière Mexique/USA.

      J'aime

    1. Pas besoin forcément de voir des expos… J’en vois plus en été qu’en ce moment, mais quand je vois un photographe qui me plaît ici ou là, j’aime bien partager.

      J'aime

  3. Belle idée d’exposition! J’aime mieux voir ces murs en photos plutôt qu’en vrai , cependant mon rêve serait de voir le mur d’Hadrien et la muraille de chine élevés aussi dans le même principe de séparation/protection!

    J'aime

  4. Dis donc, quelle série ! C’est là qu’on voit comme ces murs sont symptomatiques des hommes qui cherchent toujours à séparer plutôt qu’a rassembler !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.