Joyce Maynard, De si bons amis

« À l’époque où pas un jour ne se passait sans que j’entende sa voix, quasiment tout ce que je faisais m’était directement inspiré par ce qu’elle me disait, ou n’avait même pas besoin de dire, parce que je connaissais son opinion, et que cette opinion était aussi la mienne. »
Helen est la fragilité même lorsqu’elle fait connaissance d’Ava et Swift Havilland. Son ex-mari a obtenu la garde de son fils de huit ans, et depuis, elle fréquente assidûment les Alcooliques anonymes en espérant voir son fils Ollie plus que quelques heures ici et là. Côté travail, ce n’est guère mieux, des petits boulots alimentaires pour compléter son travail de photographe free-lance. Quant aux rencontres avec d’éventuels partenaires, elles lui apportent plus de déceptions que de raisons de se réjouir. Les Havilland, frère et soeur philanthropes amoureux des animaux, l’éblouissent et la comblent d’attentions, tout en s’immisçant de plus en plus dans sa vie privée. Helen, qui n’avait qu’une amie, découvre avec eux un monde bien différent. Jusqu’à un dérapage qui la place dans une situation des plus compliquées.

« Peut- être qu’on pourrait t’adopter, tout simplement, comme Lillian, Sammy et Rocco. »
Certains auraient pu se sentir offensés, mais avec Ava, il n’existait pas de meilleur compliment que de se voir comparé à l’un de ses chiens. »

J’ai retrouvé Joyce Maynard, auteure américaine intéressante à plus d’un titre, dotée d’une belle acuité psychologique, curieuse et pleine de compréhension pour les faiblesses de ses contemporains. Je conseille parmi ses romans Long week-end, très prenant, et L’homme de la montagne, qui ne manque pas d’intérêt non plus.
En ce qui concerne De si bons amis, il se lit facilement, réussit parfaitement à retenir l’attention, et, si la finesse dans la représentation des personnages faiblit un peu au milieu du roman, il ne se lâche pas une fois commencé, et ne souffre d’aucune longueur superflue. Le couple riche et excentrique est un peu trop gentil de prime abord, beaucoup trop même, pour révéler une facette bien sombre ensuite. Comme ce revirement est plus ou moins annoncé dès le début, toutes sortes d’hypothèses se présentent à l’esprit, mais les choses ne tournent finalement pas vraiment comme on se l’imaginait. C’est drôlement bien échafaudé de la part de l’auteure, tout de même, et le thème de l’amitié présente un côté peu vu en littérature, où ce sentiment est trop souvent magnifié.

De si bons amis de Joyce Maynard (Under the influence, 2016) éditions Philippe Rey, 2019, traduction de Françoise Adelstain, 336 pages, sorti en poche.

23 commentaires sur « Joyce Maynard, De si bons amis »

  1. Tout à fait d’accord avec ton avis ! j’aime vraiment beaucoup Joyce Maynard et même si d’autres, d’elle, m’ont plus plu, j’ai été assez happée par celui-ci !

    J'aime

    1. Si ta PAL faiblit un jour, je te recommande Long week-end, il m’a vraiment marquée, et sinon, L’homme de la montagne ou Les filles de l’ouragan. Comme je le disais à Sandrion ses écrits autobiographiques comme Et devant moi le monde sont tentants. Et un nouveau roman vient d’être traduit, toujours chez Philippe Rey.

      Aimé par 1 personne

  2. Je ne sais pas exactement d’où te viennent tes réserves, à te lire je me demande si j’aimerais lire un roman où je devinerais trop vite que dernière la gentillesse se cache une perversité méchante.

    J'aime

  3. J’aime les mêmes titres que toi (et aussi Les filles de l’ouragan) et j’en ai encore l’un ou l’autre dans la PAL. Mais je ne lis pas beaucoup beaucoup en ce moment…

    J'aime

    1. Moi aussi, j’ai aimé Les filles de l’ouragan, mais il avait recueilli des avis plutôt opposés… J’espère que tu vas retrouver le goût ou le temps de lire.

      J'aime

  4. comme Keisha, jamais lu Maynard, et pourtant comme je la vois régulièrement sur les blogs et en librairie, ça me tente bien. Je note donc Long week-end qui t’avoir fait forte impression.

    J'aime

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s