Paul Colize, L’avocat, le nain et la princesse masquée

avocat_nain« Le mariage est la principale cause de divorce.
Sans le premier, le second n’aurait jamais vu le jour. L’affaire se limiterait à une séparation assortie de quelques larmes ou de vagues reproches. La vie reprendrait ensuite son cours et chacun poursuivrait son chemin la tête haute. »
Hugues Tonnon, avocat spécialisé dans les divorces, reçoit une nouvelle cliente, un top model belge qui a l’habitude que tout lui réussisse. Toutefois, le mariage somptueux qu’elle préparait tombe à l’eau à cause des infidélités du fiancé, et elle compte bien faire payer à celui-ci tout ce qui s’évanouit sous ses yeux ! À l’issue d’un repas avec la cliente, Maître Tonnon la raccompagne chez elle, boit un peu plus que de raison, et lorsqu’il se réveille au matin chez lui, c’est pour apprendre qu’elle a été assassinée et qu’il est le premier suspect. Comme le policier qui mène l’enquête semble tout prêt à le coffrer, il prend la fuite, et se met lui-même à la recherche du véritable meurtrier. Ce qui va le mener jusqu’en Afrique du Sud (on peut apprécier au passage un petit clin d’oeil à Deon Meyer) et au Maroc.

« Je m’y présentai sous le nom de Marc Levy, premier patronyme qui me vint à l’esprit. La réceptionniste hocha la tête et me fit remplir une fiche. J’en déduisis qu’elle ne connaissait pas l’illustre homme de lettres. »
Voici le retour du mois belge, et avec lui reviennent les polars de Paul Colize. Non qu’il soit le seul auteur belge à donner dans le genre policier, loin de là, mais il apparaît souvent dans les billets du mois d’avril, car son style amusé et ses intrigues solides ont de nombreux fans, et j’en fais partie.
C’est le quatrième roman de l’auteur que je lis (utilisez l’outil de recherche si vous voulez trouver les autres) et, si la bibliothèque ne m’a pas fourni, à la veille du confinement, celui que je cherchais, plus récent, elle m’a du moins permis de passer un très bon moment. Avec Paul Colize, aucun risque que le polar soit plan-plan ou que le dénouement se devine dès la cinquantième page. Aucun risque non plus de s’ennuyer, les descriptions acérées et les dialogues aussi nombreux que spirituels mènent la narration à tout allure, avec des fins de chapitre en forme d’interrogation qui incitent à plonger sur la suite. Du travail habile, mais où l’on sent davantage le plaisir qu’a l’auteur à écrire que l’habileté !

L’avocat, le nain et la princesse masquée de Paul Colize, La Manufacture de Livres, 2014, 316 pages, existe en poche.
D’autres avis, proches du mien, celui d’Anne, celui de Valentyne.

Le mois belge à retrouver chez Anne et Mina
mois_belge2

37 commentaires sur « Paul Colize, L’avocat, le nain et la princesse masquée »

  1. Un auteur que je découvrirai avec plaisir ma foi, mais pour participer au mois belge, hélas je crains de n’avioir aucun titre chez moi !

    J'aime

    1. Ah, dommage, et tu ne lis pas sur liseuse ? (si tu n’as pas de liseuse, l’avantage, c’est que tu fais baisser ta PAL) 😉

      J'aime

      1. Effectivement, j’ai une liseuse, mais elle est vide aussi …. Mes étagères, par contre étant encore pleine, je vais continuer à les vider en priori. J’y ai d’ailleurs retrouvé un auteur plus ou moins belge ….

        Aimé par 1 personne

  2. Pas encore lu celui-ci. Paul Colize, valeur sûre, je te rejoins. Pour les trois que j’ai lus, mon favori reste Back up.

    J'aime

    1. Back up a ma préférence aussi. Celui que je présente aujourd’hui verse plus dans la veine humoristique, de celle que j’aime. (parce qu’à mon goût polar et humour, c’est un dosage difficile)

      J'aime

  3. Paul Colize est devenu l’un de mes auteurs préférés (et pas seulement Belges préférés). J’avais bien aimé cette lecture, en effet ! Il m’en reste as mal à lire, ouf.

    J'aime

  4. On a presque fait une lecture commune 🙂
    J’ai rédigé un avis très bref pour demain 🙂
    J’ai retenu le côté humoristique 🙂

    J'aime

  5. Aaah j’adore Paul Colize ! Je n’ai pas encore lu celui-là mais il est prévu. Ravie de voir qu’il ne déçoit pas ! Je n’y ai pas pensé avant mais j’aurais pu le caser pour le mois belge en fait ! Trop tard, pas de bibli ni de librairie pour l’instant…

    J'aime

    1. Je commençais à préparer le mois belge juste à la fermeture de la bibli, coup de chance ! Si tu aimes habituellement Paul Colize, il devrait te plaire.

      J'aime

  6. Je ne connais pas cet auteur mais c’est amusant de découvrir deux romans de lui sur deux blogs que je consulte à la suite : celui d’Anne et le tien…

    J'aime

  7. J’ai aimé les deux que j’ai lus de l’auteur (surtout Back-up), j’espère bien en lire d’autres.

    J'aime

  8. un auteur de polars qui est une valeur sûre? Ah c’est toujours bon à prendre… Ce titre est présent dans ma bibliothèque municipale mais quand pourrai-je y retourner??

    J'aime

    1. En ce qui me concerne, ça a plutôt bien fonctionné… J’espère que tu vas pouvoir retrouver le plaisir de lire bientôt aussi !

      J'aime

  9. J’ai un peu honte de le dire mais je n’ai lu aucun roman de Paul Colize. Pourtant, la nouvelle que j’ai lue m’a plu. Il faut que je m’y mette avant le prochain mois belge.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.