Publié dans bande dessinée, littérature Amérique du Nord, littérature France

Alain Kokor, L’ours est un écrivain comme les autres

oursestunecrivain« La machine est lancée, « Désir et destinée » va faire un énorme carton. Tous les journalistes que j’ai eus veulent absolument faire un papier.
– Ils ont lu le livre ?
– Le livre ? Ils ont lu mon communiqué de presse ! »
Une petite BD pour commencer l’année. Comme le texte guide souvent mes choix de bandes dessinées, c’est l’adaptation d’un roman qui a eu ma faveur. Celui de l’américain William Kotzwinkle, L’ours est un écrivain comme les autres. J’avais quelques velléités de le lire, voilà une occasion toute trouvée de plonger dans cette histoire.
L’originalité est de mise, pour ne pas dire la loufoquerie. Arthur Bramhall est un écrivain qui n’a pas de chance. Le manuscrit à peine achevé de son roman, qu’il sent plein de promesses, un futur best-seller, disparaît en fumée dans l’incendie de son chalet. Il le réécrit, et l’enterre à l’abri au pied d’un arbre. C’est sans compter sur la voracité d’un ours qui s’imagine avoir trouvé une cachette de miel ou autre délice.
Comme cet ours ne manque pas d’opportunisme, il décide de l’échanger contre de la nourriture, et sous le nom de Dan Flakes, va commencer une belle carrière d’auteur à succès. Pendant ce temps, Arthur Bramhall est au désespoir…

« Pourriez-vous dire à ce monsieur qu’on en se roule pas par terre à l’heure du déjeuner ? »
Il faut accepter le postulat de départ de cet ours lecteur, mais s’exprimant le plus souvent à la manière d’un ours, pour qui se rouler par terre est un signe de satisfaction. Et aussi le fait que personne ne semble « voir » un ours ! Ensuite, si j’ai plongé facilement dans cette histoire délirante à souhait, je n’ai pas complètement adhéré au dessin, notamment le graphisme des humains, alors que les paysages, forestiers et urbains, m’ont beaucoup plu. Mais je reconnais volontiers que mes goûts en matière de bande dessinée sont cantonnés à des traits assez classiques.
L’histoire de cet ours qui découvre le monde de l’édition est réjouissante, elle permet à l’auteur de critiquer ouvertement et avec beaucoup d’humour ce microcosme, et plus généralement, une certaine élite de la culture. Même si de temps à autres j’avais l’impression qu’une subtilité, nichée quelque part entre le texte et le dessin, m’échappait, j’ai passé un bon moment.
ours_est_un_ecrivain_pl1.jpgVoilà donc un billet qui marque un retour progressif, à moins qu’il ne soit provisoire, des chroniques de lecture (deux autres sont à suivre). J’en profite pour souhaiter aux curieux qui passent par ici une très bonne année 2020, et de belles découvertes littéraires ou culturelles.

L’ours est un écrivain comme les autres, de Alain Kokor (Futuropolis, octobre2019), librement adapté de The bear went over the mountain de William Kotzwinkle (1996, Cambourakis, 2014), sur une traduction de Nathalie Bru, 128 pages. Repéré chez Brize.

 

28 commentaires sur « Alain Kokor, L’ours est un écrivain comme les autres »

  1. Le roman ne m’attirait pas, je n’aime pas tellement ce mélange des genres, mais la BD pourquoi pas. Ça me permettrait de saisir un peu l’esprit du livre. Bon retour, à ton rythme, ce n’est pas grave pourvu que tu continues. Et très bonne année 2020 (je suis perdue dans ce que j’ai déjà souhaité ailleurs et j’ai toujours peur d’oublier quelqu’un !)

    Aimé par 1 personne

    1. Tu le dis très bien, la BD permet de s’imprégner de l’esprit du roman sans y passer huit jours…
      Merci pour tes vœux, je te souhaite également une très bonne année, et de belles lectures !

      J'aime

  2. J’ai vu le roman en bibli.
    A propos de journaliste, ce matin j’écoutais un dialogue entre journaliste et auteur, heureusement que la journaliste avait lu le bouquin, sinon l’auteur était un peu floue (bon, parfois un auteur a du mal à parler de son bébé)

    J'aime

  3. Le roman me tentait sans plus, mais la BD que je ne connaissais pas m’attire beaucoup. Peut-être parce que les illustrations donnent corps au récit ou tout simplement parce que tu as su me convaincre de me laisser tenter par un récit loufoque mais constructif.

    J'aime

  4. Youpi !!! Te revoilà !!! 🤗
    Je note ce titre, l’histoire m’attire, je ne connaissais pas !
    Je te souhaite une excellente année pétillante, et que la force soit avec toi (c’est souvent ce qui me manque depuis quelque temps, l’énergie, l’allant) et j’espère avoir le plaisir de lire encore des tas de nouvelles chroniques de toi par ici ! J’aime toujours tes avis et le ton, la manière, dont tu racontes tes lectures. Ne nous oublie pas ! Bises

    J'aime

  5. Je n’étais pas décidée pour cette BD, j’avoue que le graphisme et la loufoquerie me font reculer. Mais je suis curieuse de cette  » peinture  » du monde de l’édition, donc je finirai par la lire, fatalement ;). Bon retour même provisoire ( trois chroniques, c’est déjà beaucoup ^-^ ), belles lectures à toi.

    J'aime

    1. Merci Marilyne, cette BD pourrait te plaire, et comme, le dit Aifelle, c’est une bonne façon de découvrir le roman, sinon l’auteur, que je ne connais pas par ailleurs…
      A bientôt pour discuter lectures et autres… 😉

      J'aime

  6. Bonjour Kathel, j’ai lu le roman que j’ai beaucoup aimé. Il faudra que j’emprunte cette BD en biblio même si je ne suis pas fan du graphisme. Bonne journée et très bonne année 2020.

    J'aime

  7. Le roman se trouve dans ma PAL (trouvé dans une boite à livres). Je ne sais pas quand je l’ouvrirai mais tu me donnes envie de ne pas le laisser prendre trop longtemps la poussière.

    J'aime

  8. J’avais beaucoup aimé le roman, je suis très bonne cliente des délires et du loufoque.:) Curieuse de l’adaptation BD !

    J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s