littérature France·livre audio·sortie en poche

Pierre Lemaître, Trois jours et une vie

troisjoursetunevie« Dans le triangle père absent, mère rigide, copains éloignés, le chien Ulysse occupait évidemment une place centrale. Sa mort et la manière dont elle survint furent pour Antoine un événement particulièrement violent. »
Trois jours et une vie signe le retour de Pierre Lemaître au roman noir après le succès du roman historique Au revoir, là-haut, succès très mérité, à mon avis. Auparavant, je n’avais lu que Robe de marié, qui, quoique très bien fait, ne m’avait pas laissé un souvenir durable.
Ce dernier roman met en scène un garçon de douze ans, dans les derniers jours de 1999, et la date a son importance. Antoine Courtin, garçon un peu solitaire, est attiré par sa copine Emilie, mais joue le plus souvent seul dans les bois, ou avec le petit garçon de leurs voisins, les Desmedt. Un jour, s’énervant contre le petit Rémi, il le frappe avec une grosse branche et doit se rendre à l’évidence : le petit garçon est mort. Je ne dévoile rien, puisque ces faits ont lieu au tout début du roman, lequel consacre ses pages à imaginer comment Antoine va dissimuler son forfait, et passer les jours suivants à craindre la découverte qui va l’accuser.

« Mme Courtin était née ici, c’est ici qu’elle avait grandi et vécu, dans la ville étriquée où chacun est observé par celui qu’il observe, dans laquelle l’opinion d’autrui est un poids écrasant. Mme Courtin faisait, en toutes choses, ce qui devait se faire, simplement parce que c’était ce que, autour d’elle, tout le monde faisait. »
Cette partie consacrée aux trois jours qui suivent l’accident est la plus longue, elle est suivie de deux autres où Antoine est adulte. C’est là qu’il ne faut pas en dire trop… L’histoire, qui fait aussi intervenir une météo déchaînée, se concentre sur un microcosme rural qui s’enflamme à la suite de la disparition du petit garçon, et qui est prompt à accuser n’importe qui, pour peu que sa tête ne leur revienne pas. C’est incontestablement réussi, et très prenant, et les pages tournent vite, enfin, dans le cas présent, les plages audio s’enchaînent rapidement. Cette version est lue par l’acteur Philippe Torreton, dont la voix se prête bien aux passages dramatiques, sans qu’il ait besoin d’en faire trop. J’ai juste été un peu lassée par les répétitions de noms propres, sans doute moins gênantes à l’écrit qu’à l’oral. Imaginez le passage au-dessus dit à voix haute, et suivi d’autres phrases mentionnant encore « madame Courtin », et vous conviendrez que ça devient un peu lourd.
Ce détail mis à part, j’ai passé un très bon moment à l’écoute de ce roman, et été convaincue par la fin, inattendue sans être tirée par les cheveux !

Trois jours et une vie de Pierre Lemaître, éditions Audiolib (2016), lu par Philippe Torreton, durée 6 h 21, paru aux éditions Albin Michel et Livre de Poche.

Sur la version audio, l’avis d’Estelle, qui me l’a aussi fait gagner. Merci, Estelle !
Écoutons un livre, c’est chez Sylire.
ecoutonsunlivre

Enregistrer

Publicités

36 réflexions au sujet de « Pierre Lemaître, Trois jours et une vie »

  1. J’en suis restée à « Robe de marié » qui ne m’avait pas emballée. Je ne crois pas que ce soit un auteur pour moi. Et je n’accroche pas aux versions audios (je vais juste faire une exception bientôt pour Vernon Subutex 3, la liste d’attente pour la version papier est trop longue).

    J'aime

  2. Je ne suis pas très tentée par les livres en audio pour l’instant. Et je n’ai lu que Au revoir là-haut de l’auteur. Je suis moins tentée par ses romans plus polars, pour l’instant aussi…

    J'aime

  3. Si c’est lu par Philippe Torreton dont la voix envoûte, cela ne peut qu’être bon… Mais, il m’est difficile d’écouter des livres audio, alors je passerai par le livre

    J'aime

  4. J’avoue que, pour le coup, celui-ci ne m’a pas laissé un souvenir impérissable, si ce n’est que je n’avais pas adoré. Je ne sais plus très bien pourquoi, mais je crois que je l’avais trouvé un peu caricatural, un peu facile… En tout cas, il ne m’avait pas passionnée.

    J'aime

    1. Je connais ce genre de sensation qui me fait me lasser de certains romans. Dans le cas de Trois jours et une vie, peut-être est-ce du à la version audio, j’ai été plutôt emportée par l’histoire, et j’y ai cru.

      J'aime

  5. Pierre Lemaitre et Philippe Torretton, alors là c’est le combo gagnant pour moi. J’aime beaucoup l’un comme l’autre. J’avais lu la version papier, et toujours autant sous le charme de cet auteur, même si l’atmosphère est très pesante.

    J'aime

  6. Merci pour ta participation ! C’est chouette.
    Désolée, je n’ai pu mettre à jour les liens qu’aujourd’hui car je n’étais pas chez moi ce week-end et impossible de me connecter.
    J’ai beaucoup aimé « trois jours et une vie » en version papier, puis je l’ai lu en version audio à l’occasion du Prix Audiolib. Comme toi, j’ai beaucoup aimé l’interprétation de Philippe Torreton.

    J'aime

    1. J’ai l’impression que cette version audio a été davantage appréciée que la version papier… Mais je n’ai pas fait le tour des billets pour les relire, je l’avoue. Cette lecture m’a redonné un peu le goût des livres audios !

      Aimé par 1 personne

  7. J’ai découvert l’auteur grâce à ce roman et je l’ai beaucoup aimé, c’est un polar à l’envers et original. Il me conduira sans doute à lire d’autres ouvrages du même auteur. En revanche, je n’ai jamais essayé les livres audio, et ne suis pas sûre que ce soit pour moi. Je me contenterai de ma liseuse ou du papier 😉

    Aimé par 1 personne

  8. Bonsoir Kathel, j’ai lu et moyennement aimé ce roman ci de Lemaitre. Je le préfère dans les romans policiers. Et je n’ai toujours pas lu Au revoir là-haut. Bonne soirée.

    J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s