Photographe du samedi (45) Solmaz Daryani

Après Shadi Ghadirian et Newsha Tavakolian, je tenais à vous montrer le travail d’une autre photographe iranienne, Solmaz Daryani. Cette jeune photographe autodidacte de trente ans explore les modes de vie de son pays et la relation des hommes à leur environnement.
solmaz_daryani4solmaz_daryani5

solmaz_daryani10 solmaz_daryani12
Solmaz Daryani a choisi, entre autres, de photographier la communauté azérie dont elle est originaire et qui vit près du lac d’Ourmia. Ce lac, à cause du réchauffement climatique et de l’irrigation, se retire et diminue à tel point qu’il faut maintenant marcher trois kilomètres depuis l’ancien rivage jusqu’à un endroit où il est possible de se baigner, dans une eau très salée. Quant à la population, elle a perdu ses moyens de subsistances qu’étaient l’agriculture et le tourisme.
solmaz_daryani1 solmaz_daryani6 solmaz_daryani2 solmaz_daryani3 solmaz_daryani11 solmaz_daryani13 solmaz_daryani9
Le film d’Arte sur les photographes iraniens ne doit plus être visible à la demande, mais il existe un extrait ici et un dvd.

Quant à l’exposition « Iran, année 38 », elle est visible aux Rencontres d’Arles jusqu’au 27 août. 

11 commentaires sur « Photographe du samedi (45) Solmaz Daryani »

  1. Même commentaire que Luocine. Sur la photo où se croisent deux silhouettes noires et des imams, l’élégance est réservée aux hommes …. quelle hypocrisie.

    J'aime

    1. Oui, c’est bien vu ! J’admire ce que ces photographes peuvent faire, pour réussir à montrer des photos parlantes, tout en échappant à la censure.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.