littérature Asie·nouvelles·rentrée hiver 2015

Ambai, De haute lutte

dehautelutteJ’ai encore craqué pour un livre des éditions Zulma ! Il m’a tout de même fallu ensuite plusieurs mois pour l’ouvrir et le lire, ce que j’aurais sans doute fait plus rapidement s’il s’était agi d’un roman. Mais on trouve dans ce livre des nouvelles, quatre nouvelles assez longues. Elles permettent, c’est appréciable, de bien rentrer dans la vie des personnages et de comprendre ce qui les anime et les ronge. Ces portraits féminins sont passionnants et apprennent beaucoup sur la condition des femmes indiennes, ce qu’elles doivent accepter sous couvert de traditions, ce à quoi elles doivent renoncer.
Il s’agit, ce qui n’est pas si courant dans la littérature indienne, de femmes éduquées, artistes, universitaires, artistes, poètes, et pourtant, leurs relations avec les hommes sont compliquées, dès lors qu’elles tentent de sortir du schéma traditionnel. Il y a aussi des hommes ouverts et compréhensifs, tous ne sont pas rigides comme le personnage de la seconde nouvelle, Les ailes brisées. Il semblerait que ce soit plus le poids des traditions et des conventions qu’il est ardu de faire bouger, que les mentalités masculines.
Les trois premières nouvelles m’ont beaucoup plu, la quatrième, La forêt, beaucoup moins, je n’arrivais pas à y démêler le rêve de la réalité, ni à m’intéresser au personnage principal. J’ai de plus trouvé dommage de ne découvrir qu’après avoir passé la moitié du livre qu’il y avait un lexique bien utile à la fin, pour comprendre notamment tous les termes ayant trait aux divinités, ainsi qu’à la musique et à la danse, univers dont il est question dans la troisième nouvelle, De haute lutte. Quelques petits bémols, donc qui me font conseiller plutôt ces textes à des adeptes de littérature indienne, ou à des lecteurs curieux de la condition des femmes dans le monde.

Extrait : Les amis de sa mère, hommes et femmes, qui se rassemblaient chez elles le vendredi soir, étaient pour la plupart des poètes et des écrivains Lors de ces réunions, on lisait des nouvelles et des poèmes en différentes mangues, que l’on traduisait ensuite. Certains vers s’étaient ainsi gravés dans sa mémoire. Ils l’accompagnaient le matin au réveil, le soir pendant ses marches le long du fleuve, ou la nuit avant de dormir, quand elle fermait les yeux. Ils voletaient, légers, dans son espace intérieur tels des rubans à ses cheveux puis, sans crier gare, se faisaient pesants comme des balles en plomb.

L’auteure : Née en 1944 dans le Tamil Nadu, Ambai est le nom de plume de CS Lakshmi.
Écrivain, traductrice, universitaire, Ambai écrit en tamoul, tout en s’engageant pour la cause des femmes. Elle est l’un des écrivains tamouls contemporains les plus importants. Elle est la fondatrice d’une association pour l’archivage du travail des écrivains et des artistes féminines. Elle vit à Bombay.
214 pages
Éditeur : Zulma (février 2015)
Traduit du tamoul par : Dominique Vitalyos et Krishna Nagarathinam


Lu aussi par Cachou,
Jostein, Laurie, Yv, Zazy.

Lire-le-monde
Lire le monde : Inde.

Publicités

25 réflexions au sujet de « Ambai, De haute lutte »

  1. Je ne suis pas adepte de littérature indienne, mais curieuse, ça oui. Je n’aime pas bien les nouvelles mais je pense qu’avec ce genre d’univers qui m’est totalement étranger, ça sera peut-être plus facile. En tout cas, l’auteur est notée dans la liste donc j’y viendrai (tout en remarquant que l’Asie n’est pas le continent que je privilégie…).

    J'aime

  2. Je l’avais déjà noté chez Jostein. Voici donc une piqure de rappel. En plus je me reconnais dans ta description du lecteur auquel il pourrait plaire. Je vais tout de suite regarder le catalogue de ma bibliothèque.

    J'aime

  3. quel monde varié et étrange que l’inde, un des avantage de Netflix c’est de le découvrir par le cinéma , c’est plus simple pour moi que par les livres qui souvent m’ennuient sauf quelques très bonnes surprises.

    J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s