Photographe du samedi (37) Ilse Bing

Suite de quelques portraits de femmes photographes, idée qui m’est venue bien sûr après avoir visité « Qui a peur des femmes photographes » au Musée de l’Orangerie et au musée d’Orsay. Si cette exposition vous tente, soyez rapides, elle fermera ses portes le 24 janvier.

IlseBing1
IlseBing3
IlseBing2
J’ai aimé les clichés d’Ilse Bing,
dont on peut voir tout d’abord des autoportraits. J’ai admiré son sens du cadrage et de la construction. Beaucoup de ses photos sont très graphiques, son utilisation du noir et du blanc pour des photos très contrastées me plaît beaucoup.
IlseBing5
IlseBing6


Ilse Bing naît à Francfort en 1899 et reçoit une éducation générale et artistique solide. Elle étudie l’histoire de l’art et achète un appareil photo pour illustrer sa thèse. En parallèle de son travail avec un architecte, elle fait des reportages pour un magazine. Elle utilise le Leica dès 1929.
Elle s’installe à Paris en 1930 et continue la photographie de reportage. Elle commence également à exposer dans les années 30, et se rend à New York en 1936 pour montrer ses travaux. Elle se marie avec le pianiste Konrad Wolff en 1937, et tous deux émigrent aux Etats-Unis en 1941, où elle travaille là encore pour divers magazines.
Elle meurt en 1998.

21 commentaires sur « Photographe du samedi (37) Ilse Bing »

  1. Cela me plait bien
    Ces prises de vues sont souvent en surplomb c’est très original
    Et ce noir et blanc …toute une époque !
    Merci pour la découverte de cette artiste
    Bonne journée à toi

    J'aime

    1. Il a peut-être été choisi par rapport à la grand-tante de Virginia Woolf qui est l’une des photographes présentée dans l’expo… un peu tiré par les cheveux !

      J'aime

  2. Elle a un vrai regard, les cadrages sont très bons. Je n’aurais pas l’occasion d’y aller, alors merci de nous donner un petit aperçu.

    J'aime

    1. J’aime bien ses vues de détails urbains, à Pari set New York. Son appareil de petit format devait lui permettre des choses qu’un plus gros appareil aurait empêché.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.