bande dessinée·littérature France·policier

Régis Hautière, Antonio Lapone, Adam Clarks

501 ADAM CLARKS[BD].inddComme ma lecture précédente, celle-ci fait partie de la sélection du Prix polar SNCF. J’ai donc reçu deux livres à lire pour participer, dont une BD. J’ai choisi celle-ci sur le nom du scénariste, car je l’avais déjà apprécié avec De brique et de sang.
Tout d’abord, le grand format de cet album surprend, (et avant lui le format de l’emballage !). Ensuite, je n’ai pas immédiatement accroché au style du dessin, puis ses qualités me sont apparues petit à petit. Je n’y connais pas grand chose dans les styles de bandes dessinées, mais il me semble s’inspirer des comics américains, très probablement… et il faut avouer que cela convient bien à l’histoire. Des ajouts de publicités en haut de certaines pages renforcent cet aspect magazine. Le décalage est savoureux entre les années 2000 telles qu’elles sont représentées, vues depuis les années 50 ou 60, et la réalité. Les choix de couleurs et de mise en page sur un très grand format, ne manquent pas d’intérêt non plus.
Pour ne pas en dire trop, il s’agit de l’histoire d’un gentleman cambrioleur qui se trouve pris entre deux feux, c’est-à-dire en étau entre la CIA et le KGB. Sans compter l’objet de sa convoitise, un magnifique rubis, auréolé de mille feux et de mille précautions. Ce scénario est plutôt savoureux, même s’il ne constitue pas le summum de l’originalité.
Mais encore une fois, l’adéquation entre l’histoire et le dessin fonctionne bien, et cette BD se lit sans déplaisir. A recommander aux adeptes du genre, ou à leur offrir en cadeau !
adamclarks1adamclarks2
64 pages.
Éditeur : Glénat (2014)
Format 37 x 29 cm
Le scénariste : Né en Bretagne en 1969, Régis Hautière se découvre très tôt un goût prononcé pour la lecture et l’écriture. En 1995, il s’installe en Picardie où il rencontre quelques-uns des dessinateurs avec lesquels il publie ses premiers albums (Hardoc, Fraco, David François). Depuis, il a publié plus de vingt albums, dont La Guerre des lulus. Il réside à Amiens.
Le dessinateur : Antonio Lapone est né en Italie en 1970. Grand amateur des années 50 et de la ligne claire, il travaille comme graphiste et illustrateur, notamment sur la série A.D.A (Antique Detective Agency). Il a réalisé Girl Atomik et Club Colonial, Les Platters et Stravinsky dans la collection BD Musique. Avec Régis Hautière, il a réalisé le roman graphique Accords sensibles chez Treize étrange. Il vit en Belgique.

Les lectures de Jostein et Mimi Pinson.

tous les livres sur Babelio.com
Publicités

15 réflexions au sujet de « Régis Hautière, Antonio Lapone, Adam Clarks »

  1. Je l’ai lue l’an dernier au moment de sa sortie mais je n’ai pas pris la peine d’en parler. Le dessin ne me parle pas du tout et l’histoire reste assez classique. Sympa sans plus quoi 😉

    J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s