littérature France·premier roman·rentrée automne 2015

Catherine Dousteyssier-Khoze, La logique de l’amanite

logiquedelamaniteRentrée littéraire 2015
L’auteur : Catherine Dousteyssier-Khoze, née à Clermont-Ferrand en 1973, est franco-britannique. Elle enseigne le français à l’Université de Durham dans le nord de l’Angleterre. Elle est l’auteur de plusieurs essais, éditions critiques et articles sur la littérature française du XIXème siècle. La Logique de l’amanite est son premier roman.
224 pages
Éditeur : Grasset (août 2015)

La rentrée continue avec un autre roman français à la croisée du roman noir, et des mémoires du dernier rejeton d’une lignée aristocratique. Au centre de ce roman, un personnage haut en couleur, Nikonor, vieil homme qui pousse au paroxysme la misanthropie, par opposition à son amour des champignons. Pas pour le côté culinaire, non, Nikonor n’aime pas les manger, mais parcourir les bois à la recherche de chapeaux somptueux, de lamelles délicates, de pieds solides… son péché mignon est le cèpe.
Au fil des pages, la personnalité de Nikonor se révèle, ses actions passées aussi, et on découvre que le vieil homme a commencé très tôt ses méfaits, et n’a jamais manqué d’imagination pour préserver sa tranquillité et… ses coins à champignons. Nikonor n’a rien toutefois d’une brute inculte et ses connaissances mycologiques pointues sont un régal à lire. Au bout de quelques dizaines de pages m’est venu l’idée que toutes les références, les notes de bas de pages étaient aussi malicieuses qu’imaginaires : nenni, une petite recherche m’a permis de constater que par exemple, les illustrations de Ivan Yakovlévitch Bilibine existaient, ou que le décès du comte de Vecchi par ingestion d’amanites tue-mouche était un fait historique.
L’érudition, même si on n’est pas soi-même passionné de champignons, constitue un gros atout de ce roman, mais c’est surtout la personnalité inquiétante de Nikonor qui tient le lecteur entre les pages ! Les événements dramatiques qui s’enchaînent autour de lui sont traités de manière vivante, avec une juste dose d’humour noir, et de délicieuses ellipses.
La finesse de l’écriture fait qu’on lui pardonne donc le thème, (essayons de ne pas trop en dire), disons le thème du délitement familial, qui a un petit côté « déjà-lu », et aussi la fin un peu frustrante.
Voici donc un premier roman, à l’univers délicieusement « british » à la sauce corrézienne, à la langue très bien choisie, qui fort heureusement échappe à l’autofiction, et qui en promet d’autres sans doute encore plus aboutis par la suite.

Extraits : Or, il faut que vous sachiez une chose : je ne suis pas une bête de café, surtout de café de province, ne serait-ce que pour les affligeants parasols de terrasse qui, tantôt ouverts, tantôt fermés, parodient les différents stades d’éclosion de la coulemelle, champignon lamentable et inesthétique.

Baudelaire s’est lourdement trompé en ratifiant le mythe de l’île tropicale. Tout un pan de l’histoire littéraire est à récrire. Il eût tellement mieux fait d’aller cuver ses excès de jeunesse dans quelque forêt continentale moussue. Ne serait-ce qu’à Fontainebleau ou Tronçais. Ce ne sont pas des forêts exceptionnelles, j’en conviens, on est loin de la qualité végétale des forêts corréziennes ou russes mais, malgré tout, elles valent bien les forêts tropicales primaires de l’île de la Réunion.

Les avis de Leiloona et Sev de Blablamia. Merci à NetGalley et à l’éditeur.
liseuse_cybook

Publicités

25 réflexions au sujet de « Catherine Dousteyssier-Khoze, La logique de l’amanite »

    1. Entre les indispensables, les détours à faire, les découvertes qu’on pourrait faire et celles dont on se passe, il est difficile de faire le tri ! Sans compter que bien sûr, personne ne met les mêmes titres dans ces catégories !

      J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s