bande dessinée·mes préférés

Barbara Yelin, Irmina

irminaL’auteure : Née à Munich en 1977, Barbara Yelin a étudié l’illustration et la bande dessinée à Hambourg et vit désormais à Berlin. Ses deux premiers livres ont été publiés à l’An 2 : Le Visiteur en 2004 et Le Retard en 2006. Elle a participé en 2008 à deux albums collectifs : Les Bonnes Manières (Actes Sud) et Pommes d’amour (Delcourt). Elle a publié en 2010 L’empoisonneuse, sur un scénario de Peer Meter.
287 pages
Éditions
Actes Sud (novembre 2014)
Traduction : Paul Derouet
Postface : Alexander Korb
Prix Artemisia 2015 (lire chez Anis)

Je m’insurge : pourquoi ne voit-on pas davantage ce très beau roman graphique sur les blogs, sur les tables des librairies ? Je dois dire que je fréquente peu les librairies de bandes dessinées, mais que le trouver en bibliothèque m’a ravie !
Du début à la fin, ce roman graphique suit une femme allemande, des années 30 aux années 80. Toute jeune, Irmina veut décider de sa vie, elle part étudier à Londres, espère y trouver du travail et y rester. Mais une grande partie des choix qui lui sont offerts va être réduite par la montée du nazisme, la guerre et ses conséquences… Ce n’est plus tout à fait la même Irmina qui se marie puis revient plus tard sur les traces de son passé. (j’essaye de ne pas en dire trop !)
A travers le personnage d’Irmina, le roman pose de nombreuses questions : la jeune femme aurait-elle pu faire d’autres choix ? En général, les simples citoyens allemands avaient-ils d’autres possibilités que de se laisser aller à leur destin ? Comment ressentaient-ils ce qui se passait autour d’eux, leur vie privée, travail, logement, mariage, enfants, n’occultait-elle pas une partie des effets de la politique nazie ? Une très intéressante postface, écrite par un spécialiste de ces questions, tente d’y répondre.
Quant au graphisme, tout en gris, bleus, verts, beiges, balayés et ombrés de noir, je l’ai trouvé superbe et parfaitement adapté au sujet. Ces dessins ne sont ni trop classiques, ni trop contemporains (quoique je serais bien en peine de définir le dessin de BD contemporain), en tout cas ils sont tout à fait à mon goût !

irmina_1irmina_2BD repérée chez Lewerentz… D’autres avis ? 

Publicités

37 réflexions au sujet de « Barbara Yelin, Irmina »

  1. Je me l’a suis offerte pour Noël, tombée par hasard dessus chez mon libraire (la librairie est petite mais il propose toujours ce qui me plait, on a vraiment les mêmes goûts tous les deux ;0) et je m’insurge avec toi ;, pourquoi ne l’a voit-on pas plus ?? Les dessins sont sublimes et l’histoire est intéressante, que faut-il de plus ? Je n’ai pas envie de la lire trop vite, histoire de faire durer le plaisir ;0) Je rajoute ton billet dans vos plus tentateurs (même si c’est déjà dans ma PAL ;0)

    J'aime

  2. J’aime beaucoup les dessins aussi. Donc je note ! Mais ça vaut peut-être le coup de se tourner aussi vers les autres albums de l’auteur…

    J'aime

    1. Dommage, il faudra le leur suggérer. L’autre jour je l’ai rendue dans une autre bibliothèque, et les deux bibliothécaires se sont penchées dessus avec intérêt !

      J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s