littérature France·sortie en poche

Sorj Chalandon, Le quatrième mur

quatriememurL’auteur : Sorj Chalandon est un journaliste et écrivain français né en 1952. Il a été grand reporter puis rédacteur en chef adjoint à Libération de 1974 à 2007, et a remporté le Prix Albert-Londres pour ses reportages. Il est l’auteur de Une promesse en 2006, Mon traître en 2008, Retour à Killibegs en 2011, Le quatrième mur en 2013.
327 pages
Editeur : Livre de Poche (août 2014)

« Ils ont tué Antigone ». Dans ce roman, il est question de théâtre et de guerre : le projet de monter la pièce d’Anouilh en plein cœur de Beyrouth déchirée, en 1983, avec des comédiens druzes, chrétiens, palestiniens, chiites… Ce projet est celui de Samuel, un juif grec réfugié en France, mais Samuel est mourant, et il confie la mission à son ami Georges. C’est lui qui narre les prémisses de ce projet, le voyage, la découverte de la ville, la recherche des comédiens, la folle rencontre sous les tirs des snipers.
La scène d’ouverture, toute en phrases courtes, dans Beyrouth en guerre, est percutante comme j’en ai rarement lue, puis un retour en arrière nous ramène à Paris… En parallèle avec l’évolution du projet théâtral, on lit entre les mots le parcours de Georges, de jeune homme à père de famille, d’étudiant manifestant sur les trottoirs parisiens à metteur en scène qui ne sait plus de quel côté regarder dans le conflit qui déchire Beyrouth.
Les thèmes de l’action politique, de l’amitié, de la littérature, de la paternité, du traumatisme, se tressent dans un roman terriblement émouvant, comme la pièce de théâtre où la scène est une ville en guerre, où les acteurs sont des combattants, où le fracas des bombes tente de faire taire les protagonistes, où la mort est omniprésente. La littérature se joue des frontières et des combats, mais jusqu’à quel point ?
C’est une lecture qu’on a envie de faire durer, même si certains passages sont éprouvants, tant les personnages sont beaux, et touchants, et sincères, et vivants. Et le rythme de l’écriture récurée, blanche, de Sorj Chalandon, devient hypnotique… Un coup de cœur.
Et pourtant, je dois ajouter qu’il fait partie des livres à qui j’ai donné une deuxième chance, parce que la lecture des premières pages ne m’avait pas séduite immédiatement une première fois. Cette sélection du prix des lecteurs du Livre de Poche ne commence pas trop mal !

Extrait : La rue était déserte. Le jour se levait. Nous avons roulé doucement. Plus vite, jusqu’au pont autoroutier. Entrée sur le Ring, notre voiture s’est emballée. J’ai eu la sensation d’un avion au décollage. J’ai fermé les yeux. Nous roulions en cercueil rouge, offerts à toutes les balles de la ville. J’ai paniqué. Mon ami aurait dû repeindre sa voiture en guerre, en bitume, en rien.
– Tour Murr, a soufflé le Druze.
J’ai ouvert les yeux, me suis soulevé légèrement. Le bâtiment était sur la droite, rectiligne, immense dans le ciel. Ses fenêtres de mort nous épiaient.

Les avis d’Antigone, Clara, Krol, Philisine, Séverine, Sylire, Violette et de Laurie, co-jurée du prix des lecteurs du Livre de Poche 2015plldp

Publicités

40 réflexions au sujet de « Sorj Chalandon, Le quatrième mur »

  1. Bravo pour ta sélection à ce beau prix qui exige une densité de lectures importante, mais je sais que tu assures ! Bon, pour ce roman, ce ne fut pas l’extase totale me concernant. Merci pour le lien en tout cas et grosses bises.

    J'aime

    1. Oui, je viens de relire ton billet, et je ne connais pas assez la politique dans cette région du monde, mais j’imagine que pour quelqu’un qui connaît aussi bien que toi, il doit y avoir des « hics ». C’est souvent le cas lorsqu’on maîtrise un sujet repris dans un roman.

      J'aime

  2. Oh tu as été sélectionnée pour le jury du Livre de poche ? C’est chouette, je suis contente pour toi !!Quant à Sorj Chalandon, je n’ai toujours lu qu’un titre de lui, La légende de nos pères, j’ai du retard…

    J'aime

    1. Oui, je fais partie du jury, et j’ai reçu (et lu) la sélection du premier mois, et je n’ai rien lu de honteux ou décevant… 🙂 C’est mon deuxième Chalandon après Mon traître, qui était très bien aussi.

      J'aime

  3. Un coup de coeur pour moi aussi. Ce livre a toute les chances d’être primé (enfin, je l’espère !). Tu nous raconteras ton expérience de jury. Je n’ai pas osé y aller. Trop d’ouvrages à lire. Je me contente du prix audiolib (10 livres audio).

    J'aime

    1. J’aurais plus de mal à écouter 10 livres audio qu’à lire 20 livres papier ! 🙂
      Je pense et j’espère que ce roman sera au moins sélectionné pour le premier mois !

      J'aime

  4. Ce roman avait déjà reçu beaucoup de commentaires élogieux lors de sa sortie. La thématique est intéressante et le traitement semble remarquable. Je le note donc dans un coin de ma tête. PS : je suis contente de retrouver la photo de ton bandeau : je l’aime beaucoup !

    J'aime

  5. De tous ceux que l’auteur a publiés, c’est le seul dont le thème m’attire vraiment. Ça me permettrait de faire connaissance avec cet auteur tellement encensé sur les blogs.

    J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s