cinéma

Ciné (5) Winter sleep

wintersleep1film turc de Nuri Bilge Ceylan avec Haluk Bilginer, Melisa Sözen, Demet Akbag
durée 3h16
sorti le 6 août 2014
Palme d’or Festival de Cannes 2014


C’était la valse-hésitation avant d’aller voir Winter sleep, j’étais un peu inquiète des trois heures et quelques du film, puis me suis décidée au vu de la bande annonce et des superbes images de la Cappadoce. Finalement, l’impression qui reste à la fin de la projection, c’est d’avoir vu un film d’une durée légèrement supérieure à la moyenne, je ne l’ai pas du tout trouvé trop long, et surtout il n’est ni lent, ni contemplatif.
Dans un petit village troglodyte de Cappadoce, Aydin, un homme d’une soixante d’années, est le propriétaire d’un hôtel et de plusieurs maisons. Après une magnifique séquence d’ouverture dans le village, le scénario fait la part belle aux conversations, souvent tendues, entre Aydin et sa sœur, ou entre lui et son épouse. Il n’est pourtant pas des plus bavards, mais elles ont beaucoup de reproches à lui faire, sur son comportement qu’elles trouvent hautain et méprisant. Les relations entre les personnages sont donc le moteur du film, ainsi que l’évolution d’Aydin, si évolution il y a, car il n’est plus à l’âge où on change facilement. S’y mêle l’histoire parallèle de la famille de l’imam qui peine à joindre les deux bouts, et à payer son loyer à Aydin. La richesse, ou du moins l’aisance, du personnage principal fait qu’il est mal vu des habitants du village troglodyte, d’autant qu’il ne s’implique pas du tout dans la vie villageoise, laissant cela à sa jeune femme, préférant écrire des éditoriaux pour un journal assez confidentiel, et préparer une histoire du théâtre turc.
Aucun personnage n’est antipathique, aucun n’est d’une seule pièce, n’a une seule facette. J’ai été éblouie par les paysages magnifiques et même les décors intérieurs sont de vrais tableaux, avec une lumière superbe, vraiment remarquable. Je suis allée le voir parce que je pensais à un film du genre du Goût de la cerise, d’Abbas Kiarostami, que j’avais adoré… Finalement c’est plutôt du Bergman (Tchekhov aussi, mais ça, je ne l’ai pas trouvé toute seule !) et c’est très bien comme ça, si on aime qu’un film porte un message moral, et ne raconte pas seulement une histoire, qu’il pose des questions, sans apporter forcément des réponses, qu’il continue son chemin dans la tête bien longtemps après la sortie de la salle.
..
wintersleep2 wintersleep3
Les avis dAlain
et de Dasola.

Publicités

21 réflexions au sujet de « Ciné (5) Winter sleep »

  1. Je n’y suis pas allée le week end dernier car j’avais justement peur que ce soit long et contemplatif. Apparemment, j’ai eu tort ! Je vais essayer de me rattraper, les paysages sur la bande annonce m’avaient donnée envie aussi 🙂

    J'aime

  2. Tu me fais regretter de ne pas l’avoir choisi lors de ma dernière sortie au cinéma mais mes amis s’y opposaient et je n’avais pas encore de bonnes raisons pour le défendre.

    J'aime

  3. Bonjour Kathel, merci pour le lien. Et à tous celles et ceux qui te lisent, je leur confirme qu’ils doivent aller voir ce film très beau et pas ennuyeux du tout. Bonne après-midi.

    J'aime

  4. Tes articles cinéma sont très bons. D’autant que nous avons les mêmes goûts en matière de films ! Le seul problème avec ce film c’est qu’il faut trouver la séance adéquate parce qu’avec 3h15…. Mais je prévois d’aller de voir !

    J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s