Chabouté, Tout seul

toutseulcouvL’auteur : Né en 1967, d’origine alsacienne, Christophe Chabouté publie en 1993 ses premières planches chez Vents d’Ouest dans les Récits, un album collectif sur Arthur Rimbaud. En 1998, il réalise Sorcières au Téméraire et Quelques jours d’été chez Paquet. Avec Zoé paru en 1999, et Pleine Lune en 2000, Chabouté montre son plein talent. En 2001, il réédite Sorcières chez Vents d’Ouest et Un Îlot de Bonheur chez Paquet. En 2002 toujours, il publie La Bête et Purgatoire, pour Vents d’Ouest. En 2006, paraît Landru, suivi par Construire un Feu en 2007, adapté d’une nouvelle de Jack London, puis en 2008 Tout Seul. En 2009, les éditions Vents d’Ouest publient une nouveauté de Chabouté, Terre Neuvas. En 2010 paraît Fables Amères et en 2012, Un peu de bois et d’acier.
380 pages
Editeur : Vent d’ouest (2008)

Je ne lis pas souvent de BD, aussi n’est-ce pas ici qu’il faut venir pour trouver des bandes dessinées nouvelles ou peu connues. Je n’emprunte généralement que des valeurs sûres pour lesquelles je m’emballe après tout le monde !
C’est le cas encore avec cette très belle histoire, pleine de tendresse, d’embruns et de cris de mouettes. Un phare perdu sur un îlot n’est ravitaillé de temps à autre que par un petit bateau de pêche. Le nouveau matelot s’étonne, puisque le phare est automatisé, et apprend qu’un homme y vit seul depuis que ses parents sont morts, et qu’il s’agit d’une sorte de monstre, que la solitude protège du regard des autres. Dans le phare, une silhouette se déplace, un homme ouvre un dictionnaire, y pioche au hasard des mots qu’il imagine à sa manière, d’après les quelques images qu’il possède du monde…
Je n’ai que du bien à dire de ce livre, tant l’idée que la réalisation sont très réussies, et je referai sans doute d’autres incursion dans l’univers de ce dessinateur, si tout est de la même qualité !
toutseul1toutseul2

Les avis de Claudialucia, d’Hélène, de Krol, le plus récent de Leiloona, et aussi Mango, Midola, Noukette, Sandrine et Val

 

41 commentaires sur « Chabouté, Tout seul »

  1. Une Bd magnifique : et la richesse de l’image : tout ce que l’on découvre quand on s’attarde sur elle! Pas besoin de paroles! De Chabouté aussi la très belle adaptation de la nouvelle de Jack London : construire un feu.

    J'aime

  2. Quand j’ai lu cette BD, je n’avais encore lu aucun billet dessus et ce fut une claque et une magnifique surprise.

    J'aime

  3. Tu ne lis peut-être pas souvent de bd mais là, tu as choisi le meilleur ! Un énorme coup de cœur que cet album !

    J'aime

  4. Je ne suis pas très connaisseuse en BD non plus et je me contente comme toi d’emprunter celles dont les blogueuses font l’éloge.

    J'aime

  5. cette bd m’a fichu le cafard, tu n’imagines même pas ! il faut avoir le cœur bien accroché et pas trop d’idées moires à la base, quand même !

    J'aime

  6. Super, je suis un grand fan de Chabouté, tout ce qu’il fait me plaît à divers degrés, mais rien n’est tiède ou moyen.

    J'aime

  7. J’adore comment tu présentes ton rapport à la BD, je crois que si j’en ai lu 2 cette année, c’est un maximum…mais cela va faire un moment que j’ai noté Chabouté, et vu qu’il est question de phare et de solitude ça devrait me convenir, d’autant plus si une autre néophyte du genre est emballée….;-)

    J'aime

Les commentaires sont fermés.