bande dessinée·littérature Moyen-Orient

Rutu Modan, La propriété

propriétéL’auteur : Née à Tel Hashomer en 1966, Rutu Modan a suivi des études d’art à Jérusalem. Elle a ensuite commencé à éditer la version israëlienne de MAD, avec son ami Yirmi Pinkus. Ensemble, ils ont créé le groupe Actus Tragicus Comics en 1995. Rutu Modan a reçu le Prix du jeune artiste de l’année en 1997, ainsi que de la meilleure illustration pour enfant, de la part du Musée Israélien de Jérusalem en 1998.
Elle a reçu le prix spécial du jury pour « La propriété » au festival d’Angoulême en 2014.
232 pages
Editeur : Actes Sud (octobre 2013)
Traduction : Rosie Pinhas- Delpuech

Je découvre avec cette BD, Rutu Modan et la bande dessinée israélienne… Ah non, pas tout à fait, puisque j’avais vu l’adaptation, magnifique, de Valse avec Bachir, de Ari Folman et David Polonsky. Ce n’est pas du tout le même style ici, mais un dessin assez simple d’apparence, d’apparence seulement. Les personnages dévoilent des expressions et des personnalités intéressantes qui se dégagent au fur et à mesure des pages. J’ai été surprise par le générique de fin, chose que je n’avais jamais remarqué dans les bandes dessinées et qui prouve que la dessinatrice travaille d’après ses différents protagonistes d’après modèles.
Et l’histoire dans tout ça ? Une grand-mère et sa petite fille se rendent en Pologne pour récupérer un immeuble dont leur famille avait été spoliée pendant la guerre. La grand-mère a un bon caractère entêté et surtout quelques idées bien précises de la façon dont ce voyage de retour va se dérouler… Un ami de la famille qui se trouve dans le même avion, se mêle de tout, c’est « l’agaçant de service » ! Mica, la petite-fille, rencontre un jeune polonais guide touristique et dessinateur également. L’histoire n’est pas simpliste, elle a de nombreuses ramifications et soulève des thèmes divers et variés. Pas une once d’ennui, et de très belles images, notamment celles de la couverture !
propriete1propriete2
Les avis d’Aifelle, Cynthia, Keisha et Theoma.

tous les livres sur Babelio.com
Publicités

17 réflexions au sujet de « Rutu Modan, La propriété »

  1. J’ai beaucoup aimé l’histoire, et ses révélations progressives. La petite fille a du mérite de s’adapter à cette grand mère à la forte personnalité 🙂

    J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s