Pascal Rabaté, Fenêtres sur rue : Matinées / Soirées

fenetresurrueL’auteur : Pascal Rabaté est né en 1961. Il a fait les Beaux-Arts à Angers de 1980 à 1985, y a appris la vidéo, la gravure, mais il rêvait de bande dessinée. Sa première bande dessinée chez Futuropolis a été Les amants de Lucie. Son adaptation de Ibicus de Tolstoï lui a valu de nombreux prix. Entre 2006 et 2009, il publie Les petits ruisseaux, Petit rien avec un ventre tout jaune, Bien des choses (où il illustre des textes de François Morel). Plus récemment, il a adapté et réalisé au cinéma Les petits ruisseaux et Ni à vendre, ni à louer.
54 pages
Editeur : Soleil, collection Noctambule (2013)

Cet album peut paraître un peu décevant au premier abord, puisqu’il ne s’agit pas d’une bande dessinée, et qu’il n’y a pas de texte, ni de bulles, hormis un court texte de présentation. A deuxième vue, c’est drôlement bien fait, puisque cet album peut se lire dans un sens comme dans l’autre, et se déplier à la manière d’un théâtre… Ensuite, il y a les dessins, ou plutôt les peintures de Pascal Rabaté, des mêmes façades d’une rue se déploient sur plusieurs jours et plusieurs nuits, et un observateur curieux peut y voir se passer pas mal de choses. On se souvient d’Hitchcock, bien sûr, et de Fenêtres sur cour, tiens d’ailleurs, une cinéphile habite l’immeuble de droite, qui doit être incollable sur le génial cinéaste, et tiens, une silhouette bien reconnaissable passe… et une autre…
D’autres scènes amusantes, ou inquiétantes, ou tendres, se déroulent, et plutôt qu’une lecture, c’est à une pièce de théâtre muette qu’on a l’impression d’assister. D’ailleurs, je recommanderai l’album tout autant aux amateurs de cinéma et de théâtre qu’aux purs bédéphiles. Le travail sur les couleurs et les lumières est particulièrement réussi, on pense à Hopper ou aux expressionnistes allemands. Plus qu’une curiosité, c’est un livre à garder pour le feuilleter et y apercevoir de nouveaux détails, ou pour le relire encore une fois d’une autre manière.
fenetresurrue2 fenetresurrue3

Je participe à « La BD fait son festival«  avec PriceMinister, que je remercie ainsi que l’éditeur.

Ma note sera de 16 sur 20

16 commentaires sur « Pascal Rabaté, Fenêtres sur rue : Matinées / Soirées »

  1. J’ai l’impression que c’est surtout un exercice de style, du coup je suis moyennement tenté. Pourtant j’adore Rabaté.

    J'aime

  2. J’aime beaucoup le concept de départ de cet album… Si je serais ravi qu’on me l’offre, je ne crois pas pour autant que je l’achèterais.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.