littérature France

Florence Seyvos, Le garçon incassable

garçonincassableL’auteur : Florence Seyvos est née à Lyon en 1967. Elle a passé son enfance dans les Ardennes et vit à présent à Paris. Elle a écrit plusieurs romans pour a jeunesse, puis Les Apparitions (1995, Goncourt du premier roman, et prix littéraire de France Télévision) et Le garçon incassable. Elle a écrit plusieurs scénarios de films avec Noémie Lvovsky dont Camille redouble.
172 pages
Editions de L’Olivier (mai 2013)

Le roman commence à Los Angeles, où la narratrice est venue chercher les traces ténues de Buster Keaton, une maison qu’il a occupée, un studio où il a travaillé, une personne qui en a connu une autre qui a travaillé pour lui… Elle tourne autour de l’ancien acteur du cinéma muet comme le roman tourne autour de deux personnes, l’une, Buster Keaton, donc, et l’autre, Henri, un garçon handicapé que la narratrice a connu dans son enfance. L’un est devenu un as de la chute pour avoir survécu presque sans fractures à des numéros de music-hall « comiques » où son père le lançait d’un bout à l’autre de la scène, voire dans le public. C’est là qu’il composa son masque imperturbable qui fit son succès. L’autre était atteint d’une maladie invalidante, et devait chaque jour subir des exercices musculaires douloureux, et la dureté d’un père qui croyait pouvoir ainsi le faire progresser, réussir dans la vie.
J’ai lu ce livre après une table-ronde très intéressante (à la Fête du Livre de Bron) réunissant Florence Seyvos et Mariapia Veladiano (auteur de La vie à côté) et ce qui m’a le plus marquée, et faute d’avoir pris des notes, ce sera à peu près tout, c’est que les deux sujets, les deux personnages se sont peu à peu imposés d’eux-mêmes à l’auteur, après un très long temps de gestation, et qu’elle a fini par les réunir.
L’alternance entre les deux est plutôt subtile, pas binaire, et avec l’écriture concise, lisse et sensible, ce sont les deux aspects qui m’ont plu. C’est Buster Keaton qui m’a le plus touchée, son inadaptation, son indifférence à la vie, ses déboires permanents, à l’image des scènes de films qu’il tourne. Henri aussi est touchant à sa manière, quand devenu adulte, il cherche l’indépendance… C’est une jolie lecture, qui sort de l’ordinaire, mais pas tout à fait un coup de cœur. Il faut être en résonance avec la sensibilité de l’auteur au moment de la lecture, c’est vrai de tous les romans, mais de celui-ci en particulier.

bron_2014_1Florence Seyvos est la deuxième en partant de la droite.

Extrait : Pourquoi est-elle venue ici ? Pour presque rien. Pour croiser dans l’air, sous les feuilles, quelques microparticules que Buster Keaton avait lui aussi croisées. Un grain de poussière qui aurait touché sa main ou ses chaussures. Elle déplie les doigts pour attraper le grain de poussière. Elle est contente d’être venue. Elle se souviendra des deux écureuils et du monsieur dans son transat.

Lu aussi par Cathulu, Clara, Dominique, Galéa, Nanou, Papillon, Theoma

Publicités

26 réflexions au sujet de « Florence Seyvos, Le garçon incassable »

    1. Je n’ai même pas eu la tentation d’abandonner, je ne me reconnais plus ! (d’ailleurs, je lis plus de romans français qu’étrangers depuis un bon moment, qu’est-ce donc que cette nouveauté ?)

      J'aime

  1. Merci pour le lien ! Je ne connais pas cette autre auteure que tu cites, Mariapia Veladiano. Le sujet de son livre est-il en rapport avec celui de Florence Seyvos ?

    J'aime

    1. Le sujet était « des enfances pas comme les autres  » (de mémoire). Le roman de Mariapia Véladiano traite de l’enfance d’une petite fille très laide…

      J'aime

  2. Il a été pré-sélectionné pour le prix Elle mais n’est pas arrivé jusqu’à la sélection, donc jusqu’à moi.

    J'aime

  3. Je suis en train de le lire en ce moment pour le prix Biblioblog2014 et je n’oublierai pas de citer ton article lors de la publication du mien (en juin, pas avant les votes, pour ne pas influencer les autres membres du jury : cela fait partie du deal). Bisous

    J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s