conseils de lecture

Conseils de lecture (7) Destins hors du commun

Les conseils de lecture d’aujourd’hui vont s’intéresser aux romans biographiques, qui éclairent un artiste, un homme politique, un écrivain, d’un jour différent, reconstruisent un pan de sa vie, parfois sa vie entière, ou éclairent sa relation avec une autre personne, enfant, femme ou amant. 

Je commence la liste par une lecture récente :
Folles de Django d’Alexis Salatko, à propos de Django Reinhardt, bien sûr… et d’autres plus anciennes :
Loving Frank sur Maymah Cheney et l’architecte Frank Lloyd Wright,
Alabama Song de Gilles Leroy, sur Zelda Fitzgerald,
La malédiction d’Edgar de Marc Dugain, sur John Edgar Hoover et les années Kennedy. Les deux plus réussis étant à mon avis Loving Frank et La malédiction d’Edgar…

follesdedjango loving-frank alabamasong maledictiondEdgar
Et vous, quels destins romancés avez-vous préférés ?
Comme le thème peut être très vaste, et que je suis parfois réticente à lire des romans historiques, je me limiterais volontiers aux personnages du XIXème et XXème siècle, mais je suis à l’écoute de toutes les suggestions ! Je vous laisse la parole…

Sandrine a lu Jan Karski de Yannick Haennel et Le rêve du celte de Mario Vargas Llosa, sur Roger Casement, qu’il faut découvrir si vous ne le connaissez pas.

Alex mot à mots et Athalie plébiscitent La malédiction d’Edgar et Athalie ajoute L’adversaire d’Emmanuel Carrère.

In cold blog propose La fête au bouc de Mario Vargas Llosa également, et recommande chaudement Eugene Bullard de Claude Ribbe. Il a aimé aussi Baptiste de Vincent Borel, à propos de Lully, auteur qui a publié aussi Richard W. sur Wagner, tous deux chez Sabine Wespieser.

Anne a aussi lu Le roman de Zelda de Therese Ann Fowler et suggère Les femmes de T.C. Boyle sur Frank Lloyd Wright.

Anis recommande Mourir est un art comme tout le reste de Oriane Jeancourt-Galignani sur Sylvia Plath (ce dernier roman se trouve depuis trop longtemps dans ma PAL !). 

Anne se rappelle Les femmes du braconnier de Claude Pujade-Renaud sur Sylvia Plath également, et Les derniers jours de Stefan Zweig de Laurent Seksik.

Violette est en train de lire et se délecte du Roman de Monsieur de Molière de Mikhail Boulgakov.

Hélène propose Un autre monde de Barbara Kingsolver sur Frieda Kahlo et Diego Rivera.

Inganmic a aimé Diego et Frieda de J.M.G. Le Clezio sur les mêmes artistes !

Philisine Cave suggère Marie-Antoinette ainsi que Marie Stuart, tout deux de Stefan Zweig, et fort bien écrites. Elle pense aussi à la biographie de Virginia Woolf par Viviane Forrester.

J’ajoute aussi L’auteur, l’auteur et Un homme de tempérament de David Lodge respectivement sur Henry James et H. G. Wells. Je suis tentée également par les livres de Jean Echenoz : Ravel, Des éclairs, Courir… (ces deux derniers parlent de Nicolas Tesla et Emile Zatopek) Je viens aussi de trouver le très récent Sulak de Philippe Jaenada.

L’irrégulière a lu aussi et aimé Le roman de Zelda de Therese Anne Fowler et  Lou, l’histoire d’une femme libre de Françoise Giroud sur Lou Andreas-Salomé.

Somaja évoque le très beau Zelda de Jacques Tournier.

Theoma préfère aussi Les femmes du braconnier (de Claude Pujade-Renaud) sur Sylvia Plath. Elle propose en outre Violette Morris – Histoire d’une scandaleuse de Marie-Josèphe Bonnet, L’élimination de Rithy Panh et Christophe Bataille sur Pol Pot, Zeitoun de Dave Eggers et Lennon de David Foenkinos. 

Merci à tous et toutes !  

Publicités

46 réflexions au sujet de « Conseils de lecture (7) Destins hors du commun »

  1. C’est un genre avec lequel je suis mal à l’aise, d’ailleurs j’évite. Je me demande toujours si c’est un manque d’inspiration de la part des auteurs ? Je préfère les vraies biographies, quelque chose me gêne dans le fait de faire parler des gens disparus qui ne peuvent plus rien dire.

    J'aime

    1. J’ai plutôt une préférence pour les biographies romancées, sans doute parce qu’elles se lisent plus facilement et ne visent pas à l’exhaustivité… mais je n’aime pas que les auteurs prennent trop de liberté avec la vérité. Dans « Folles de Django » je me suis rendu compte que certains des personnages féminins qui entourent Django Reinhardt avaient été inventés par l’auteur et j’ai trouvé cela curieux et gênant…

      J'aime

      1. Il m’arrive aussi de trouver certains romans s’inspirant de la vie de personnalités assez gênants, par exemple le roman de Jerusalmy sur Villon sorti à la rentrée m’a paru vraiment douteux… Je finis par préférer, moi aussi, lire de vraies biographies.
        Mais je vois que tu cites, à la fin de ton article, Jean Echenoz : avec lui, aucun problème ; Courir et Des Eclairs sont superbes !

        J'aime

      2. Je me suis ennuyée et je n’ai pas aimé le Jerusalmy (pourtant son précédent roman, entièrement de fiction, était très bien) c’est le fait qu’il invente une tranche de vie à François Villon qui t’a gêné ? Je pense qu’on peut trouver de bons romans biographiques, mais il faut savoir exactement à quoi on a affaire, et quels sont les écarts avec la réalité historique…

        J'aime

  2. Si je n’aime pas trop les bios pures et dures, j’aime beaucoup ce genre par contre. Et d’ailleurs, j’ai lu ce que tu présentes ou alors, il sont dans ma PAL ou LAL 😉

    J'aime

  3. J’aime beaucoup ce genre, pourtant, cherchant un titre autre que ceux que tu suggères (« La malédiction d’Edgar » est juste génial), il y en a peu qui me reviennent, sauf « L’adversaire » de Carrère, lu cet été et vraiment bien apprécié.

    J'aime

      1. Oui, tu parlais de « héros », du coup, j’avais un peu hésité à le proposer mais le livre est d’une telle qualité ! je vois que depuis tu as ajouté la trilogie d’Echenoz et je me dis mais comment ai-je pu oublier de les signaler !!! tente-les, si j’ai bien compris, ils te restent découvrir, surtout « Courir », un roman qui m’a amené à regarder pendant au moins une heure des vieilles vidéos de Zatopeck en trépignant comme si la course se jouait encore … Je ne sais pas dans quelle mesure Echenoz prend des libertés avec la réalité historique, mais c’est un sacré bon roman !

        J'aime

  4. Je ne suis pas spécialiste du genre, mais comme toi, j’ai beaucoup aimé La malédiction d’Edgar. Alabama song m’avait bien plu également. Et je crois que Loving Frank me plairait beaucoup.
    Comme Sandrine, je te conseille Le rêve du celte de Vargas-Lorca que j’ai lu cet été. Du même auteur, La fête au bouc donne une image assez drôle du règne de Trujillo.
    Le dernier que j’ai lu de ce genre était l’excellent Eugène Bullard de Claude Ribbe que je te recommande chaudement.

    J'aime

      1. Sinon, j’ai oublié l’excellent (et je pèse mes mots) roman de Vincent Borel : Baptiste, chez Sabine Wespieser, qui retrace la vie de Lully et de ses contemporains. Il a également publié Richard W, sur Wagner, mais je ne l’ai pas encore lu, donc je ne peux te dire mais vu la qualité de cet auteur, ça devrait être tout aussi bon.

        J'aime

  5. Alabama song et La malédiction d’Edgar m’attendent au chaud. Sur Zelda, j’ai bien aimé aussi Le roman de Zelda, de Therese Anne Fowler. Et sur Frank Lloyd Wright, il y a aussi Les femmes, de T.C. Boyle, mais je ne l’ai pas encore lu…

    J'aime

  6. J’ai commencé Alabama song mais je n’ai pas poursuivi. Un roman que j’avais beaucoup aimé « Mourir est un art… » qui retrace la fin de la vie de Sylvia Plath.

    J'aime

  7. je suis en plein dans Le roman de Monsieur de Molière de Boulgakov, un vrai délice! On (re)découvre la fabuleuse vie du dramaturge sous l’œil tendre et amusé d’un grand auteur russe!

    J'aime

  8. Excellent, le conseil d’Anis, j’ai lu ce livre aussi, j’avais bien aimé (donc il y a aussi Les femmes du braconnier, de Claude Pujade-Renaud, aussi sur Sylvia Plath)

    J'aime

  9. Bonjour,

    J’ai moi aussi beaucoup aimé La malédiction d’Edgar. La difficulté, avec de genre de récit, est d’intéresser le lecteur sans tomber dans le sensationnalisme (je ne sais pas si ce mot existe, mais je suis sûre que tout le monde comprendra !).
    La biographie qui m’a le plus marquée (en réalité, je n’en ai pas lu beaucoup), est celle, écrite par Le Clézio, sur Frida Kahlo et Diego Riviera :
    http://bookin-ingannmic.blogspot.com/2009/04/et-frida-jean-marie-gustave-le-clezio.html

    Bonne journée.

    J'aime

    1. Diego et Frieda ont fait l’objet de nombreuses biographies… Il y a des personnages comme ça, qu’on ne pourrait pas avoir inventés, leur vies sont vraiment hors des sentiers battus !

      J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s