Photographe du samedi (14) Pierre Jamet

Première exposition que j’ai vue aux Rencontres Photographiques d’Arles 2013, ces clichés de Pierre Jamet montrent l’essor du mouvement des Auberges de Jeunesse entre 1937 et 1939, lié au Front Populaire. Ces très belles photos en noir et blanc sont aussi émouvantes lorsque l’on sait que nombre des jeunes apparaissant sur les prises de vue, déportés, ne sont jamais revenus après la guerre. On remarque des clichés de Dina Vierny, (photo 2) qui fut la muse d’Aristide Maillol et posa aussi pour Bonnard, Matisse, Dufy…

pierre_jamet1pierre_jamet2pierre_jamet3pierre_jamet4pierre_jamet5Né en 1910, Pierre Jamet a eu deux passions depuis l’enfance : la chanson et la photographie. Dans les difficiles années 30, Pierre Jamet fait des métiers très divers : radio dans la marine marchande, dactylo, modèle, danseur, figurant, directeur d’une colonie de vacances. Il commence à faire des reportages pour divers magazines. Au début de 1937, Pierre Jamet adhère au CLAJ (Comité Laïque des Auberges de Jeunesse), mouvement dont l’essor est intimement lié avec l’arrivée au pouvoir du Front Populaire. Entre 1937 et 1939, Pierre Jamet, participant actif et témoin photographique de ce mouvement, engrange énormément de photos des auberges.

pierre_jamet6pierre_jamet7pierre_jamet8pierre_jamet9pierre_jamet10

En 1943, Pierre Jamet commence à chanter avec le quatuor Les Quatre Barbus. Une carrière d’un bon quart de siècle passée en chansons à travers la France et le monde. Mais en même temps un attachement constant, passionné et passionnant pour la photographie. Pierre Jamet, photographe humaniste, laisse derrière lui un fonds photographique important et éclectique.

pierre_jamet11pierre_jamet12pierre_jamet13

A voir aussi ici et .

24 commentaires sur « Photographe du samedi (14) Pierre Jamet »

  1. Premiers et derniers moments d’insouciance ! La joie de ces jeunes gens explosent et effectivement lorsque l’on pense aux années suivantes, ça fait mal.

    J'aime

  2. Très chouette billet. Un autre monde. Et comme le dit Aifelle, en replaçant dans le contexte historique, ils sont très émouvants ces clichés.

    J'aime

  3. Emouvantes, ces photos des années 30 si on les replace dans le contexte, mais pas si datées que cela, je trouve. (ah les AJ, une partie de ma jeunesse…)

    J'aime

  4. C’est beau ! Ah le bikini en tricot, quel confort ! Et puis il y a des filles en short, tu as vu, Jérôme !!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.