littérature Amérique du Nord·non fiction·sortie en poche

Bill Bryson, Promenons-nous dans les bois

promenonsnousL’auteur : Né en 1951, Bill Bryson est un auteur américain de récits de voyages humoristiques, ainsi que de livres traitant de la langue anglaise et de sujets scientifiques. Il a vécu la majorité de sa vie d’adulte au Royaume-Uni.
343 pages
Editeur : Payot (poche)
Traduction : Karine Chaunac
Titre original : A walk in the woods

De retour aux Etat-Unis après avoir longtemps vécu en Angleterre, Bill Bryson a raconté comment il percevait ses compatriotes dans le livre savoureux, voire hilarant, American rigolos. En s’installant avec sa famille dans le New Hampshire, il découvre un sentier qui passe près de chez lui, l’Appalachian Trail, père des sentiers de randonnée, mythique cheminement de quelques 3500 kilomètres de long !
Rien que la liste des tous les périls possibles et imaginables qu’on peut rencontrer tout au long des forêts et des montagnes qui jalonnent ce trajet, découragerait n’importe quel marcheur chevronné, « serpents à sonnette, mocassins d’eau, lynx, ours, coyotes, loups et sangliers ; moufettes, ratons-laveurs et écureuils enragés ; fourmis de feu impitoyables et autres insectes affamés ; sumac vénéneux et salamandres aux sécrétions toxiques ; péquenauds dégénérés issus de lignées de croisements incestueux et d’hectolitres de whisky frelaté et même une poignée d’orignaux fous infectés par un ver parasite qui creusait son nid dans le cerveau et affectait si bien leur entendement qu’ils poursuivaient les infortunés randonneurs sur les plateaux isolés ou les poussaient dans les lacs glaciaires. » Pourtant, des milliers de randonneurs le parcourent chaque année, et certains parmi eux de bout en bout. Rien de tel pour enthousiasmer Bill Bryson et lui donner envie de tenter l’aventure. Il n’a pourtant rien d’un grand sportif, et son côté sociable l’incite à se chercher un compagnon de marche auprès de ses connaissances. Ce sera Stephen Katz, un vieil ami qui n’a pas lui non plus le profil d’un grand marcheur, mais plutôt celui d’un mangeur infatigable de beignets et autres graisses, assorti d’un fan de séries télévisées !
De l’achat d’une tonne de matériel à l‘arrivée de son compagnon de route, d’anecdotes animalières en rencontres diverses, de paragraphes historiques en péripéties météorologiques, on n’a pas le temps de s’ennuyer en compagnie de Bill Bryson. Je m’attendais à des passages plus hilarants, je me suis divertie, sans m’esclaffer à tout bout de champ, mais j’ai appris tout un tas de choses sur les Appalaches et les états traversés, l’auteur est un formidable conteur et c’est un bonheur de le suivre… depuis son fauteuil, du moins, parce que cela semble tout sauf une partie de plaisir de parcourir ne serait-ce qu’un tronçon de cet Appalachian trail !

Extrait : Par moments,vous développez la certitude que vous avez déjà grimpé cette côte trois jours auparavant, que vous avez traversé ce torrent hier, que vous avez bien deux fois aujourd’hui enjambé cet arbre mort. Mais la plupart du temps, vous ne pensez pas. C’est inutile. Au lieu de cela, vous naviguez dans une sorte de quiétude itinérante ; votre cerveau, comme un ballon retenu par une ficelle, vous accompagne sans plus faire partie de votre corps. Marcher sur des kilomètres pendant des lustres devient aussi automatique, aussi anodin que respirer. A la fin de la journée, vous ne vous dites pas lus : « J’ai fait 25 bornes aujourd’hui ! » que « J’ai respiré 8 000 fois aujourd’hui ! »Vous le faites, c’est tout.

Lu par A propos de livres, Cathe, Cathulu, Keisha, Papillon

Publicités

26 réflexions au sujet de « Bill Bryson, Promenons-nous dans les bois »

  1. Je l’ai eu en mains en vcances mais je l’ai laissé à la librairie… Peut-être plus tard, pour faire la sportive de mon fauteuilaussi (le seul sport que je pratique).

    J'aime

  2. C’est un de mes auteurs chouchou ! J’avais adoré ses chroniques australiennes et moins accroché à son histoire de tout, ou presque, mais je compte bien continuer à le lire. Ce livre-ci me plaira, sans aucun doute !

    J'aime

    1. C’est la spécialiste des livres « de marche » qui parle ! Je ne connais pas celui que tu cites, mais pourquoi pas à l’occasion, et pour comparer ! 😉

      J'aime

  3. Bonjour Kathel, maintenant qu’il est sorti en poche, plus d’excuse pour ne pas le lire, merci pour l’info. Je sais que je vais passer un bon moment de lecture. Bonne journée.

    J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s