littérature France

Jean-Marie Blas de Roblès, Les greniers de Babel

greniersdebabelL’auteur : Ecrivain mais également archéologue, Jean-Marie Blas de Roblès est l’auteur de plusieurs recueils de nouvelles et romans. Il aime à faire s’entrecroiser l’Histoire et la fiction pour inventer d’autres mondes possibles et emporter le lecteur dans un questionnement philosophique.
75 pages
Editeur : Invenit (2012)
Collection Ekphrasis

Je vous ai déjà présenté un roman de la collection Ekphrasis, originale et drôlement attirante qui mélange fiction et œuvres d’art en faisant appel à des auteurs confirmés. Cela a été l’occasion de relire un auteur découvert avec La montagne de minuit, alors que le format de son premier roman Là où les tigres sont chez eux m’effraye un peu. Un autre occasion à ne pas manquer, celle d’approcher un peu la fameuse Tour de Babel de Pietr Bruegel, sur laquelle j’avais vu une exposition il y a une quinzaine d’années au musée de Rotterdam.
Il s’agit donc du journal de bord d’un archéologue qui découvre et pénètre dans la tour, s’intéressant à sa construction, aux habitants, au commerce et à la navigation qui s’organise à ses pieds. Au fur et à mesure de sa montée dans les étages, montée qui semble terriblement longue, il a l’occasion de faire des découvertes sur les langues et sur la façon dont elles apparaissent, se mélangent ou disparaissent. Ce sont des phrases entendues et des curieux graffitis sur les murs qui le poussent de plus en plus loin dans ses recherches, vers le dernier étage de la tour immense.
Ce court roman n’est pas seulement plein d’érudition, mélangeant descriptions fines et réflexions philosophiques, il est amusant à plus d’un titre. Tout d’abord, par l’absence de repère temporel précis, qui oblige à piocher des indices permettant de se repérer : tiens, des ampoules, oh, des bâtons de marche nordique ? Ensuite, certaines inventions de l’auteur sur les us et coutumes de la tour ne manquent pas de piquant, je pense à certains langages par signes, ou à une façon originale de mesurer le temps qui passe.
Voici
encore une jolie trouvaille dans cette collection, à la présentation élégante et soignée, qui va rejoindre La bohémienne endormie dans ma bibliothèque ! 

Extraits : Mon chamelier m’assure que la tour existe de toute éternité, que ses ancêtres et les ancêtres de ses ancêtres la connaissaient, et qu’elle fut non point bâtie, mais exhumée au cours des siècles précédents. Légende bien sûr, qui tente de légitimer l’extraordinaire sentiment de puissance dégagé pas cette construction colossale, mais aussi la terreur divine qu’elle ne cesse d’inspirer à ceux qui la regardent.

Si la Tour vide de leur substance, les contrées environnantes, elle engloutit également toutes leurs forces vives, attirant les hommes comme une pierre d’aimant la rognure de fer. 

babel2_rotterdam Babel_detail3 Babel_detail2 Babel_detail1

Un autre billet, celui de Mango.

Publicités

22 réflexions au sujet de « Jean-Marie Blas de Roblès, Les greniers de Babel »

  1. Voilà une idée qui me plait …. Ayant eu l’occasion d’entendre l’auteur au festival « Etonnants voyageurs », je ne doute pas que ce livre soit « plein d’érudition » ! Et « Là où les tigres sont chez eux », j’avais vraiment aimé, il est plein de tout plein de choses aussi …

    J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s