littérature îles britanniques·nouvelles

Alan Bennett, So shocking

soshockingL’auteur : Alan Bennett est né en 1934 à Leeds. Professeur de littérature médiévale à l’université d’Oxford, il embrasse finalement une carrière d’auteur, acteur, dramaturge, scénariste et humoriste. Il a marqué le théâtre, la télévision et la scène littéraire contemporaine britannique. Son oeuvre sarcastique, qui met en scène toutes sortes de personnages dans leur vie quotidienne, a remporté un succès jamais démenti depuis plus de trente ans.
208 pages
Editeur : Folio (mars 2013)
Traduction : Pierre Ménard
Titre original : Two unseemly stories

Il y a quelques années, La reine des lectrices, avec son bibi royal en couverture, m’avait bien divertie, ainsi que la majorité de ses lecteurs. Nous avions apprécié l’humour et le style enlevé de l’auteur, pour décrire la passion toute neuve de la reine des anglais pour la lecture ! Aussi n’ai-je pas hésité longtemps face à cette couverture et à ce titre prometteur…
Je me suis rendu compte seulement en cours de lecture qu’il s’agissait de deux histoires, et non d’une seule comme je le croyais, et en ai été légèrement déçue, car la première nouvelle, Mrs Donaldson sort du placard, qui raconte l’émancipation tardive d’une veuve quinquagénaire (qui en paraît bien plus, à mon avis) ne manque pas de piquant ni d’humour. Elle conduit Mrs Donaldson vers des nouveautés émoustillantes, auxquelles sa vie étriquée ne la prédestinait pas. Rien que le petit travail qu’elle trouve à l’hôpital pour arrondir ses fins de mois, donne lieu à des scènes très divertissantes. Toutefois, le style n’a rien de très marquant, et si le sourire vient souvent aux lèvres, il ne faut pas s’attendre à ce que ce soit franchement hilarant…
Quant à la deuxième partie, un peu plus courte, Mrs Forbes reste à l’abri, elle fait penser à une pièce de théâtre de boulevard qui lorgne du côté des quiproquos et des amants dans le placard, et les sourires, cette fois, n’ont pas été très nombreux, car l’évolution de la situation était un peu moins originale. Je m’attendais à mieux de la part d’un auteur à la fois dramaturge et humoriste. Convenons toutefois que ce livre peut jouer son petit rôle entre deux lectures plus sombres ou étouffantes : une bouffée d’air frais d’outre-Manche avec un zeste d’humour british !

Extrait : Elle venait même de succéder au rougissant Mr Roswell, qui avait tout bonnement craqué lorsqu’il avait fallu procéder à un toucher sur la personne de Terry.

– Doucement, lui avait dit le Dr Ballantyne. Faites comme s’il s’agissait de votre petite amie.

Lu aussi par Cachou et Elora.

Publicités

43 réflexions au sujet de « Alan Bennett, So shocking »

  1. Je ne connais pas, mais j’aime l’humour anglais. Avec ce que tu dis de celui-ci, je tenterais peut être plus tot « La reine des lectrices » alors, à l’occasion.

    J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s