littérature Amérique du Nord·premier roman·sortie en poche

Sortie poche (15) : L’abandon

abandon_pocheJe l’ai aimé, il sort en poche… et mon billet ressort aussi ! 
L’auteur :
 
Peter Rock a grandi à Salt Lake City. Il a écrit cinq romans et est aujourd’hui professeur à l’université de Portland (Oregon).
264 pages
Editions : Points, 17mai 2013
Titre original : My abandonment
Traduction : Philippe Aronson et Jean-Charles Ladurelle

Je vais seulement vous dire quelques mots sur ce roman original et prenant. Une jeune fille de treize ans vit avec son père dans une forêt de l’Oregon, aux abords de Portland. D’autres marginaux vivant un peu plus loin, mais le père de Caroline les évite ainsi que tout autre contact humain. Il prend toutefois bien soin de sa fille, la faisant étudier, veillant à son alimentation, fréquentant avec elle la bibliothèque. Jusqu’au jour où un jogger aperçoit la jeune fille et la signale aux autorités.
L’atmosphère de ce roman est tout à fait particulière, pas angoissante, mais intrigante… De nombreuses questions se posent au fur et à mesure du récit, entièrement raconté du point de vue de Caroline, et ne trouvent que des ébauches de réponses. Au lecteur d’échafauder sa théorie, avec les indices dont il dispose. Autour du thème du refus de la norme, de l’éducation et de la transmission des valeurs, l’auteur tisse une histoire qui ne laisse pas insensible. Je ne sais pourquoi, quelques semaines après lecture, le roman me laisse un souvenir d’atmosphère à la Yoko Ogawa, dans ses meilleurs textes. C’est plutôt un compliment adressé à cet auteur dont j’espère lire un jour un autre roman.

Extrait : Parfois tu marches dans la forêt et une branche morte surgit et te fouette plusieurs fois le dos et les épaules, avant de disparaître dans les broussailles. Il n’y a rien d’autre à faire que de poursuivre ton chemin, tu dois être prête à tout et c’est mon cas tandis que je suis Père qui marche devant moi. Nous sortons du bois, contournons une flaque et gagnons le grillage de la casse. Il fait nuit.

« Caroline », dit Père, écartant un pan déchiré de la clôture. « Passe par ici. » Il commence à trier et à récupérer des pièces. Il cherche des barres en métal pour soutenir notre toit. Je surveille la route et le portail, et je jette un œil aussi derrière nous, d’où nous venons. Les voitures et les gros camions passent en rugissant sur l’autoroute, les gens à l’intérieur regardent droit devant eux, ils pensent à leurs destinations, aux événements à venir et sans doute aux choses qu’ils ont faites auparavant, sans songer à nous, ni même nous voir. Il n’y a aucune habitation alentour. Seule une centrale électrique qui vrombit dans son enceinte, avec en face, Fat Cobra Video, qui d’après Père est un magasin de serpents, mais j’en doute. Dans la vitrine il y a des photos de dames sans chemisier qui exhibent leurs seins en les tenant à pleines mains.

D’autres billets sur ce roman chez AlexClara, Emeraude, Lystig, Véronique,Ys… 

Publicités

14 réflexions au sujet de « Sortie poche (15) : L’abandon »

  1. Oh super, j’attendais sa sortie poche justement… Mais il n’est pas le seul :0) J’ai repéré aussi « les filles de l’ouragan » ce mois… Je devrais être raisonnable parce que, tout comme Keisha, je croule sous les lectures :0) mais le serais-je ??!!

    J'aime

    1. Je suis en train de lire Les filles de l’ouragan (trouvé en bibli, pas besoin d’attendre le poche !) et s’il fallait choisir enter ces deux romans américains, je ne saurais pas ! Il va falloir que tu lises les deux ! 😉

      J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s