littérature France

Sophie Loubière, L’enfant aux cailloux

enfantauxcaillouxL’auteur : Auteur de cinq romans, de nouvelles policières et d’un livre pour la jeunesse, Sophie Loubière publie son premier polar dans la collection « Le Poulpe ». Elle s’est fait un nom dans le milieu de l’édition grâce à une émission littéraire unique en son genre (Parking de nuit, France Inter) et à ses chroniques à France Info (Info polar).
336 pages
Editeur : Fleuve noir (2011)

Elsa préau, vieille dame que sa famille semble délaisser un peu, s’ennuie dans son jardin cerné de projets immobiliers, et passe ses dimanches à observer le terrain de ses voisins. Trois enfants y jouent, mais l’un d’entre l’inquiète, il ne parle pas aux deux autres enfants, joue avec cailloux et brindilles, semble négligé. Elle est d’autant plus inquiète que lorsqu’elle se renseigne ici ou là, tout le monde ne connaît à cette famille que deux enfants. La vieille dame n’aurait-elle pas l’imagination trop fertile ?
Je suis un peu mitigée à propos de ce qu’il est convenu d’appeler un thriller psychologique. Le sujet est prenant, l’écriture bien tournée et les indices et informations judicieusement distillées de façon à semer le doute.
Toutefois, j’ai eu du mal à y croire, pas à la possibilité d’un enfant maltraité, c’est malheureusement vraisemblable, pas aux talents d’enquêtrice d’Elsa Préau, son passé de directrice d’école lui donne le flair nécessaire. Non, je n’ai pas cru aux rapports qu’entretient Elsa avec son fils et sa bru, au lourd secret qui s’y cache, j’ai eu l’impression d’être manipulée et j’y ai trouvé des invraisemblances, même si la fin rattrape en partie le tout.
Je ne peux pas en dire plus pour ne pas déflorer l’histoire que vous aurez sans doute envie de lire, mais sachez qu’on peut apprécier le style et la construction de ce roman, en regrettant toutefois que l’auteur se soit laissé emporter par l’envie de décrire des scènes inédites… Cela me rappelle mes réticences vis-à-vis du Vase où meurt cette verveine ou de L’armoire des robes oubliées. Je dois faire une overdose de secrets de famille, ne cherchez pas plus loin !

Extrait : Le dimanche était un terrible jour. Les enfants ne revenaient pas de l’école en chantonnant sur le trottoir, le facteur ne circulait plus en faisant tinter la sonnette de son vélo, le ballet des camions-bennes et tracto-pelles travaillant sur des chantiers avoisinants cessait brutalement, les vitres de la maison de Mme Préau ne vibraient plus à leur passage, la rue était déserte, le quartier comme siphonné de toute clameur, pas même un matou borgne pour traverser en fraude le jardin couvert de rosée, le silence épaississait jusqu’à l’insoutenable.
Alors Mme Préau regardait chez ses voisins.

D’autres avis, plus enthousiastes, chez AlexLilibaNouketteLe papou et Ys. Seule Val n’a pas aimé.

Publicités

30 réflexions au sujet de « Sophie Loubière, L’enfant aux cailloux »

  1. Lu il y a quelques mois (pas encore fait de billet sur mon blog) et sans être un coup de cœur, j’avais apprécié ce roman. J’ai rencontré l’auteur au Salon du Livre, c’est une personne très accessible. J’ai d’ailleurs acheté son nouveau livre : « Black Coffee » qui a l’air totalement différent !

    J'aime

    1. Je ne voulais pas trop en dire, je pense que ceux qui ont lu peuvent comprendre de quoi je parle… Tant mieux si d’autres le lisent, il a bien des qualités tout de même !

      J'aime

  2. Ton billet est suffisamment intriguant pour avoir envie de tenter le coup. J’essaierai de le trouver à la bibliothèque, histoire d’éviter une trop grosse déception.

    J'aime

  3. J’ai une collègue qui est en train de le lire, je l’ai vue le sortir de son sac vendredi. J’y jetterais peut-être un oeil même si à priori ce n’est pas du tout mon truc.

    J'aime

    1. Ce doit être un sujet qui m’attire, mais à force, soit on retombe dans un schéma déjà vu, soit c’est tellement hors des sentiers battus que ça en devient invraisemblable.

      J'aime

  4. Je viens seulement de voir ton billet, zut alors… Bon, avis mitigé donc, dommage… J’avais adoré comme tu le sais, le nouveau roman de l’auteure m’attend d’ailleurs !

    J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s