littérature Europe du Nord

Anne B. Ragde, Zona frigida

L’auteur : zonafrigidaAnne Birkefeldt Ragde est née en Norvège en 1957. Auréolée dans son pays d’origine des très prestigieux prix Riksmål, prix des Libraires et prix des Lecteurs pour sa « Trilogie des Neshov » (La Terre des mensonges, La Ferme des Neshov et L’Héritage impossible, trilogie vendue à plus de 80 000 exemplaires en France), Anne B. Ragde est une romancière déjà traduite en 20 langues. Après Un jour glacé en enfer et Zona frigida son dernier roman, La tour d’arsenic a paru aux éditions Balland.
357 pages
Edition : 10/18 (mai 2012)
Traduction : Hélène Hervieu et Eva Sauvegrain

Quand les lectures se font un peu moins emballantes, qu’un ou deux livres empruntés à la bibli restent sur le bord du chemin, l’idéal est de retrouver un auteur déjà éprouvé pour continuer à explorer son univers. Anne B. Ragde fait partie de mes valeurs sûres depuis la trilogie des Neshov, dont je vous ai parlé avec Terre des mensonges, mais pas les deux suivants, pourtant très bien aussi. J’y avais aimé sa façon de décrire le quotidien, en dévoilant les caractères des personnages, avec humour parfois, avec finesse toujours.
Zona Frigida emmène le lecteur en croisière au Spitzberg, où s’embarque Bea, une trentenaire un peu paumée qui exerce l’art du dessin et de la caricature. Les autres passagers viennent de tous horizons, mais Bea ne ressemble pas à la touriste moyenne, et tout en parlant à chacun, sympathise surtout avec l’un des membres de l’équipage. Ce qu’elle est venue chercher dans cette croisière n’apparaît pas immédiatement, mais au fur et à mesure que le bateau s’approche des zones glacées et de l’observation de la faune arctique, on commence à entrevoir ses motivations, une vengeance peut-être… Certains des autres passagers ne sont pas animés non plus du désir de contempler seulement des beaux paysages. Autant dire qu’il est difficile de faire autre chose que de dévorer le livre pour en savoir plus !
Comme, de plus, l’écriture est fluide, que les dialogues sonnent juste, et que les thèmes abordés sont intéressants, cela en fait un roman solide, bien équilibré entre drame, aventures et étude de mœurs. Si les tragédies des glaces vous tentent, n’hésitez pas embarquer !

Extrait : Je suis en voyage, me suis-je dit. Je n’ai plus d’identité. Celle-ci disparait quand on est loin de chez soi. On n’a pas de travail, pas de domicile, pas de livres sur des étagères qui permettraient aux gens de savoir ce que vous lisez et qui vous êtes. Personne ne connaît vos amis, ni les gens que vous côtoyez. Personne ne sait ce que vous gagnez, qui vous donne des cadeaux de Noël, si vous vous êtes fait opérer de l’appendicite. On ne voit que votre tenue de voyage, votre bagage à main. Très peu de gens sont capables de tirer des conclusions valables à partir de données aussi floues.
Mais moi, si. Je regarde les chaussures des voyageurs, leurs mains, leurs bijoux, leurs rides au coin des yeux. Je devine s’ils ont l’habitude de se déplacer, de faire la queue au restaurant. Tout le monde n’aime pas voyager, quitter son petit cocon. Leur attitude dévoile le but de leur voyage, s’ils doivent rencontrer quelqu’un ou s’ils partent pour le travail. Pour certains, c’est les deux. Eux, ils boivent du café et fument cigarette sur cigarette.

Les billets de A propos de livresEsperluetteMaeveVal

Publicités

36 réflexions au sujet de « Anne B. Ragde, Zona frigida »

  1. j’ai aimé le ton sarcastique de ce roman. En fait, c’est l’histoire d’amour que j’ai le moins aimé, je ne dois pas être assez romantique. 😉

    J'aime

  2. Je note ce roman. A part Ibsen, je ne connais pas la littérature norvégienne! Je suis dans les mêmes conditions que toi: bien perplexe devant les choix faits samedi à la bibliothèque. Je me rends compte que bien peu de ces livres me plaisent! Je vais faire comme toi et choisir dans ma Pal des valeurs plus sûres! 🙂

    J'aime

  3. J’avais beaucoup aimé « Terre des mensonges » moi aussi. Du coup, j’ai dans ma PAL « La tour d’arsenic ». J’ai repéré ce « Zona frigida » mais je vais déjà lire le mien. En tout cas, tu me donnes envie de vite m’y plonger pour pouvoir 1/ le savourer et 2/ aller chercher celui-ci sans scrupule 🙂

    J'aime

  4. j’avais été déçue dès le premier volume dont on a dit grand bien sur la blogosphère mais qui m’avait paru un peu insipide
    en plus je crois que c’est dur de tenir la distance sur une trilogie

    J'aime

  5. Lu en pleine Norvège, je dois dire que j’ai été un peu déçue en terme de qualité d’écriture. Je m’attendais à quelque chose de plus travaillé, plus littéraire. Après, j’ai quand même aimé cette histoire ! 🙂

    J'aime

  6. Idée pour Mango : lis Herbjorg Wassmo !! Anne Ragde est une auteure toujours à découvrir pour moi, je pense qu’elle me plaira, le froid (en littérature) ne me fait pas peur 🙂

    J'aime

  7. C’est vrai que j’ai eu des déceptions avec les nordiques mais celui-ci est dans ma PAL et j’ai des espoirs en lui ! Son suivant aussi me tente beaucoup : La tour d’arsenic, je crois ? Par contre, ses précédents, beaucoup moins.

    J'aime

      1. J’avais bien aimé La saga des Neshov avec oui pourquoi pas celui ci puisque tu semble l’avoir apprécié tout autant !!!

        J'aime

  8. J’aime beaucoup cette auteure: j’avais dévoré la trilogie des Neshov…et Zona Frigida fait partie de mes lectures favorites de 2012 ! J’ai tout aimé: l’histoire qu’on découvre par petites touches, le Spitzberg …une lecture coup de coeur!

    J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s