conseils de lecture

Conseils de lecture (4) Art et roman

La rubrique conseils de lecture du mois (du bimestre, du trimestre, ou de quelque rythme que ce soit) sera assortie à ma lecture du moment.
Il me semble que le monde de l’art inspire de nombreux romans. J’ai pensé tout d’abord à des romans où le personnage principal est un peintre, mais il y a en sûrement aussi qui évoquent des sculpteurs ou des photographes, réels ou imaginaires. Je trouve que si c’est tout un art de peindre, sculpter ou photographier, en parler et faire ressentir couleurs, formes et textures par les mots n’est pas simple non plus. 

Quelles lectures sur ce thème vous ont enthousiasmés, vous ont réellement plongés au cœur des œuvres ? Je commence la liste avec deux auteurs contemporains, qui permettent de voyager de l’Espagne à l’Italie, du XVIème au XXème siècle, et donnent envie d’aller se perdre dans des tableaux de styles bien différents…

Antoine Choplin, Le héron de Guernica

Metin Arditi, Le Turquetto

herondeguernica  turquetto

La parole est à vous maintenant !
Flo a aimé Clara et la pénombre de José Carlos Somoza (peinture) 
Les tendres plaintes de Yoko Ogawa. (musique et calligraphie)

Les idées d’HélèneLe dernier des Weynfeldt de Matin Suter sur le marché de l’art
Un autre monde de Barbara Kingsolver sur Frieda Kahlo
L’arrière-saison de Philippe Besson sur un tableau de Hopper
La dame à la licorne et d’autres romans de Tracy Chevalier.

Ys suggère Le peintre de batailles et Le tableau du maître flamand d’Arturo Pérez Reverte, et, dans un registre totalement différent, La carte et le territoire de Michel Houellebecq.

Athalie propose Le coeur cousu de Carole Martinez ou Le rapport de Brodeck de Philippe Claudel.

Aifelle pense à Passagère du silence de Fabienne Verdier et
Passeur de lumière de Bernard Tirtiaux.

Marilyne suggère la collection Ekphrasis où des auteurs proposent des nouvelles par rapport à une peinture.

blas_babel   Mise en page 1   Mise en page 1   Mise en page 1

L’irrégulière me rappelle Le chef d’oeuvre inconnu de Balzac que j’ai lu aussi.

Anne a plein d’idées : Parle-leur de rois, de batailles et d’éléphants de Mathias Enard (dans ma pile à lire !), sur Michel-Ange,
Loving Frank de Nancy Horan et Les femmes de T.C. Boyle sur l’architecte Frank Lloyd Wright,
les livres de Iain Pears comme L’affaire Raphaël,
Sundborn ou les jours de lumière de Philippe Delerm, sur Carl Larsson.

Fransoaz a lu Rouge majeur de Denis Labayle sur Nicolas de Staël et Lydia Cassatt lisant le journal du matin d’Harriet Scott Chessman.

Anne suggère aussi à Lumières d’Eva Figès sur Monet et à Saison de lumière de Francesca Kay…

Sylire a pensé au roman Les heures silencieuses de Gaëlle Josse qui se passe à Delft.

Emeraude propose La tempête de Juan Manuel de Prada et Nu féminin de Patrick de Bayser.

Gwenaëlle va bientôt parler du roman Le peintre d’éventail d’Hubert Haddad.

Mimi rappelle le grand classique qu’est L’oeuvre de Zola…

Le livre conseillé par Yv semble très original : 121 curriculum vitae pour un tombeau de Pierre Lamalattie.

Anis pense à Karitas, sans titre, de Kristin Marja Baldursdottir, que j’avais (presque) oublié !

Nanou note Tout ce que j’aimais de Siri Hustvedt.

Aifelle suggère La jeune fille à la perle de Tracy Chevalier.

J’ajoute une sortie récente, vue chez Marilyne : La claire fontaine de David Bosc à propos des dernières années du peintre Gustave Courbet. Gaïa cite L’intranquille de Gérard Garouste.

 

Enregistrer

67 réflexions au sujet de « Conseils de lecture (4) Art et roman »

  1. Uniquement en fiction… Le premier titre qui me vienne à l’esprit est, évidemment, « Clara et la pénombre » de José Carlos Somoza (« peinture ») et, pourquoi pas, « Les tendres plaintes » de Yôko Ogawa (musique, mais thème traité « à la Ogawa »). J’ai, bien entendu, lu d’autres fictions autour de l’art (dont certains « incontournables »), mais ce sont ces deux livres qui m’ont le plus marquée à ce jour. D’une façon générale, je préfère les ouvrages non fictionnels en la matière.
    Les deux écrivains cités sont contemporains ; le roman d’Ogawa se déroule à notre époque sans que cela ait une quelconque importance et le Somoza est un OLNI dans le sens où le classer en roman SF/d’anticipation est en réduire la portée (d’autant plus que, sauf erreur de ma part, il situe son action au XXIe, ayant écrit son livre au XXe, bref dans un « futur proche » qui devrait plus ou moins correspondre au présent désormais). J’imagine que tu as déjà lu ce livre-ci de toute façon (sinon, arrête de me lire et va à la librairie/bibliothèque ;).

    J'aime

    1. Je note le Somoza, je n’ai pas lu celui-ci, je m’étais lassé après en avoir lu deux de cet auteur… mais cela commence à dater, je pourrais réessayer !
      Quant au Ogawa, je l’ai lu, oui ! (et aimé) Mais il traite plutôt de musique, et là j’avais envie de limiter la recherche aux arts plastiques, la musique ayant déjà fait l’objet de beaucoup de romans, d’un challenge de lecture, etc… Allez, comme le personnage féminin principal est calligraphe, ça marche ! 😉
      Et j’ajoute que si tu as de bons livres de non-fiction sur le thème de la peinture, incontournables, ça pourrait m’intéresser aussi. Je vais aller faire un tour sur ton blog !

      J'aime

      1. Je comprends ta lassitude envers Somoza : ses deux derniers m’ont déçue et c’est un euphémisme. Cependant, « Clara et la pénombre » est, définitivement, son chef d’oeuvre. J’ai été bluffée ; j’en avais parlé avec un directeur de compagnie théâtrale qui s’intéresse à toute forme d’art mais n’avait pas lu le livre. Il m’a appris que certaines pratiques pourtant « limites » évoquées dans le roman existaient réellement 😮 Cela lui a donné envie de lire le livre et, moi, j’en suis restée coite, parce que ça fait quand même peur, Somoza utilisant l’art pour parler, en définitive, de la société et de ses valeurs ; de la place que l’on accorde à l’être humain. C’est un roman qui dépasse le cadre d’une pratique artistique.

        Je n’avais pas compris que la musique était « exclue » de ta requête (je lis d’ailleurs très peu de fictions relatives à la musique, étant généralement déçue).

        Côté non-fiction, uniquement en peinture (mais c’est dommage car en photo, tu as Sophie Calle – ça y est, je l’ai casée 😉 ), mes (et j’insiste sur le « m » ) incontournables seraient, à froid, les entretiens menés par Charles Juliet avec Bram Van Velde et Pierre Soulages (j’ai écrit un billet pour chaque livre) et un catalogue d’expo concernant l’artiste Martine Damas (idem, billet dispo). J’en oublie, c’est certain, mais j’ai une crève carabinée alors ça tourne au ralenti dans mon petit cerveau !

        Pour Choplin, j’avoue que je ne note pas car son dernier roman m’a pas mal déçue 😦

        P.S. : n’écoute pas Keisha ;p Elle ma mis mes carnets LAL à feu et à sang !

        Aimé par 1 personne

      2. Ah mais je n’ai rien contre la photo, j’ai tenté d’élargir ce billet à tous les arts plastiques, même si les réponses se concentrent en majorité sur la peinture. Je note tes suggestions sur ma liste de bibli, ils ont les entretiens de Charles Juliet, du moins à la bibliothèque centrale, et M’as-tu vu ? de Sophie Calle, aussi. Intéressant… 😉

        J'aime

  2. Pour la peinture : « Le dernier des Weynfeldt » de Matin Suter sur le marché de l’art, « Un autre monde » de Barbara Kingsolver sur Frieda Kahlo ; « L’arrière-saison » de Philippe Besson sur un tableau de Hopper; certains romans de Tracy Chevalier don « la dame à la licorne »
    Pour la musique (je ne sais pas si tu l’inclus…) : « La double vie d’Anna Song » ; « Novecento : pianiste » de Baricco; « La nuit des femmes qui chantent » de Lidia Jorge; « Le temps où nous chantions » de Richard Powers

    J'aime

  3. Je pense à Coeur cousu de Carole Martinez et au Rapport de Brodeck de Philippe Claudel, mais le rapport avec l’artiste est peut-être trop métaphorique ?
    Bonne journée et bonne liste où je reviendrai piocher !

    J'aime

    1. Je n’avais pas pensé au Coeur cousu, bonne idée ! Je ne connais pas Le rapport de Brodeck, quel en est l’artiste ? un peintre, un autre artiste ? Ou est-ce dévoiler le livre que de le dire ?

      J'aime

      1. C’est un le même rapport à l’art que dans Coeur cousu, en fait, un des personnages principaux, l’Anderer, est une sorte de magicien qui arrive dans un village perdu dont les habitants veulent oublier certaines « choses », « choses » qu’il va voir et leur faire voir par de drôles de tableaux, ce qui ne va pas leur plaire … Le narrateur, Brodeck, est en parallèle, obligé d’écrire un rapport, qui, entre autres, doit donner, une vision plus acceptable de ces « choses ». Un roman, qui ne parle pas de d’art, mais en fait, si. Tu devrais aimer …

        J'aime

  4. Puisque je suis en période espagnole en ce moment, je te propose deux romans de Arturo Pérez Reverte : « Le peintre des batailles » et « Le tableau du maître flamand ».
    Dans un registre totalement différent : « La carte et le territoire » de Michel Houellebecq qui ne m’a guère convaincue.

    J'aime

  5. Je pense que « passagère du silence » de Fabienne Verdier peut entrer dans la catégorie. Et aussi « le passeur de lumière » de Bernard Tirtiaux, merveilleuse épopée autour du vitrail.

    J'aime

  6. Tracy Chevalier et Arturo Pérez Reverte déjà cités, j’en reste donc à ma sérieuse envie de lire  » Le héron de Guernica  » 🙂
    ( il y a une collection des éditions Invenit ( Ekphrasis ) qui soumet une œuvre à un auteur qui propose une nouvelle par rapport à celle-ci. Ma première lecture de la collection m’a déçue mais je récidive bientôt ! )

    J'aime

    1. Excellente idée, je viens d’apprendre la signification d’ekphrasis « mise en abîme du processus créatif dans une oeuvre littéraire »…
      Je vais noter la page de la collection, il semble en effet y en avoir pour tous les goûts, que l’on choisisse par peintre ou par auteur…

      J'aime

  7. Avant de le découvrir à la fin de ton billet, je pensais évidemment au Turquetto 🙂 Il y a aussi « Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants » de Mathias Enard, avec Michel Ange en jeune peintre et l’acte de création artistique. Je n’en ai jamais lu mais il y a pas mal de romans de Iain Pears qui traitent d’oeuvres d’art ? Sur l’architecte Frank Lloyd Wright, « Loving Frank » de Nancy Horan et « Les Femmes » de T.C. Boyle. Ce sont les idées spontanées qui me viennent, si j’en ai encore d’autres, je reviens !

    J'aime

  8. J’ai un excellent souvenir de « Rouge majeur » de Denis Labayle réédité chez « Dialogues » et qui évoque le peintre Nicolas de Staël. Et il y a longtemps « Lydia Cassat lisant le journal du matin » de Harriet Scott Chessman m’avait conquis.
    J’aime beaucoup retrouver le monde de l’art et des artistes dans mes lectures avec une grande préférence pour la peinture!

    J'aime

  9. J’ai encore pensé à « Lumières » d’Eva Figès sur Monet, et Antigone a publié récemment un billet sur le roman de Francesca Kay, Saison de lumière, mais je ne sais pas (encore) si Jennet Mallow est une vraie artiste peintre…

    J'aime

  10. Je note les deux, je les lirai un jour, plus lentement mais j’y viendrai. Mes coups de coeur : La nuit africaine de Olive Schreiner, Aurora Kentucky (D.Wall), et La prisonnière des Sargasses.

    J'aime

  11. Je crois que personne n’a évoqué « les heures silencieuses » de Gaelle Josse qui se passe à Delft en 1667. L’histoire est inspirée du tableau d’Emmanuel de Witte «Intérieur avec une dame au virginal ».

    J'aime

  12. Mais si ! d’un coup je pense à « la tempête » de Juan Manuel de Prada (honnêtement ça ne m’avait pas énormément plu mais c’est le décor à Venise qui n’avait pas répondu à mes attentes), sur le tableau « la tempête » de Giorgone.
    et aussi dans les nouveautés « nu féminin » de Patrick de Bayser, sur un homme qui part à la recherche d’un modigliani perdu.

    J'aime

  13. Lu tout récemment, Le Peintre d’éventails, d’Hubert Haddad dont je parlerai jeudi… Merci pour toutes ces bonnes idées. Comme Aifelle, j’ai pensé à Fabienne Verdier et son Passagère du silence.

    J'aime

  14. Effectivement, tu cites la photo dans ton billet : je suis vraiment à côté de mes pompes… En lisant le commentaire d’Anis, je crois que je vois de quel livre il s’agit (et qui est sur ma LAL). Il y a deux tomes, finalement, et le premier a vu son titre légèrement modifié. Vu en librairie mais ma biblio n’a que le premier volume donc j’attends au cas où je serais mordue.

    J'aime

    1. J’ai le premier en attente depuis un moment, cette thématique me l’a remis en mémoire. Le deuxième vient de sortir en poche, mais son titre a changé aussi, à ne plus s’y retrouver !

      J'aime

    1. Oh oui, magnifique, il faut prendre la peine de lire ce livre poignant. Siri Hustvedt, passionnée d’art, a publié aussi « un monde flamboyant », le sublime portrait d’une femme artiste en mal de reconnaissance. Et aussi un essai « le mystère du rectangle », pour les inconditionnel(le)s de peinture ou de l’autrice.

      J'aime

  15. A reblogué ceci sur CultURIEUSEet a ajouté:
    Des romans sur l’art qui permettent de mieux comprendre les différentes démarches artistiques tout en se délectant d’un récit et du style de l’écrivain(e)…Voici les suggestions de lecture sur le thème de l’art par le blog Lettres exprès:

    Aimé par 2 people

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s