littérature Europe du Nord·sortie en poche

Sortie poche (8) : Le sang des pierres

sangdespierres_pocheJe les ai aimés, ils sortent en poche…
L’auteur :
Johan Theorin est né à Göteborg en 1963. Il est un journaliste et auteur. Il a passé tous ses étés dans l’île d’Öland au Sud-Est de la Suède où se situe l’intrigue de ses romans L’Heure trouble (Meilleur Roman Policier Suédois 2007), L’écho des morts, Le sang des pierres. La quatrième traduction, Froid mortel, vient de paraître chez Albin Michel.
528 pages
Editeur : LGF (30 janvier 2013)
Traduction : Rémi Cassaigne
Titre original : Blodläge

C’est déjà la troisième saison que je passe sur l’île d’Öland en compagnie de Gerlof Davidsson, oh, en tout bien tout honneur… il faut dire que Gerlof a atteint un âge respectable, même s’il n’en est pas à une contradiction près, et s’il décide de quitter la maison de retraite pour revenir dans sa petite bâtisse de pêcheur. C’est l’occasion pour lui de lier connaissance avec de nouveaux voisins : Peter Mörner, fraîchement divorcé, qui s’installe dans ce qui était une maison de vacances, Vendela Larsson pour qui aussi c’est un retour sur les terres de son enfance, à deux pas de la carrière où son père travaillait.
Le roman débute par une scène effrayante où Peter Mörner se trouve tout proche d’une mort atroce, puis revient quelques semaines auparavant. Ce procédé efficace n’augure pas cependant d’un thriller au rythme échevelé. Johan Theorin prend le temps de bien installer ses personnages, de nous les faire connaître et apprécier, ou non. On s’attache particulièrement à Peter et ses deux enfants ados, à sa fille qui doit subir de sérieux examens à l’hôpital. Peter doit aussi prendre en charge son père, personnage plutôt antipathique et attirant à lui toutes sortes d’ennuis. On suit aussi Vendela, une femme étrangement fascinée par les elfes. Car elfes bienfaisants et trolls maléfiques peuplent la lande, lui donnant une couleur fantastique à la mode du nord, jusqu’à la nuit de Walpurgis, sommet du printemps… et du roman.
Sur le thème des liens familiaux, cher à Johan Theorin, et en explorant un univers bien particulier amené par le père de Peter, ce roman noir m’a encore captivé, à peine un peu moins que le précédent (
L’écho des morts) qui reste mon préféré, et en attendant de lire le suivant !

Extrait : Gerlof sourit en voyant le papillon clair arriver devant lui sur la pelouse mais cessa de sourire en en apercevant un autre dans les herbes folles – sombre, presque noir comme  le charbon, avec des stries grises et blanches – dont il ne connaissait pas le nom. Une vanesse ? Ou un morio ? Il volait plus droit et atteignit la pelouse à peu près en même temps que le jaune. Puis ils voletèrent l’un autour de l’autre quelques secondes, en une danse printanière, avant de passer devant Gerlof et de disparaître derrière la maison.
Un jaune, un noir, qu’es-ce que cela signifiait ? Il avait toujours pris le premier papillon comme un signe annonciateur du reste de l ‘année : clair et plein d’espoir, ou sombre et de mauvais augure. Cette fois-ci, il ne savait pas à quoi s’en tenir. Comme si le drapeau qu’il avait hissé s’était d’abord mis en berne avant d’arriver jusqu’au sommet du mât.

 

Les avis de Brize, d’Hélène, de Lystig, de Mimi Pinson, de Paul Arre et de Sandrine

Publicités

20 réflexions au sujet de « Sortie poche (8) : Le sang des pierres »

  1. J’avais aussi beaucoup aimé  » l’heure trouble « , le seul lu pour l’instant alors quand tu écris que  » L’écho des morts  » est ton préféré, ça me ravit 🙂

    J'aime

  2. Quel beau souvenir, ce roman !
    Depuis, j’ai acheté (en belle occasion brochée) « L’écho des morts », que vous semblez toutes avoir beaucoup aimé. Mais j’attends d’avoir envie de repartir sur cette île pour bien apprécier !

    J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s