littérature Amérique du Nord·sortie en poche

Sortie poche (5) : Les revenants

revenants_pocheJe les ai aimés, ils sortent en poche…

L’auteur : Originaire du Michigan, Laura Kasischke est souvent comparée à Joyce Carol Oates pour sa critique vénéneuse de la société américaine. Elle est l’auteur de Rêves de garçons, La Couronne verte, À moi pour toujours qui a reçu le prix Lucioles des Lecteurs en 2008 ou encore de Suspicious River et La Vie devant ses yeux, tous deux adaptés au cinéma. Elle est également l’auteur de poèmes, publiés dans de nombreuses revues. Laura Kasischke enseigne l’art du roman à Ann Arbor et vit toujours dans le Michigan.
672 pages
Editeur : Le livre de Poche (janvier 2013)
Titre original : The raising
Traduction : Eric Chédaille

Sur un campus américain, une jeune fille des plus appréciées trouve la mort dans un accident de voiture. Son petit ami, Craig, est tenu pour responsable de cet accident. 
Le compagnon de chambre de Craig, Perry, venait de la même ville que Nicole, il semble l’avoir bien connue. Perry se pose beaucoup de questions et s’inscrit à un séminaire sur la mort, dirigé par une jeune professeur, Mira Polson. Une autre femme, Shelly Lockes, a été le premier et unique témoin de l’accident, et conteste la version officielle retranscrite dans les journaux.


Un roman de campus, genre qu’on imagine avoir déjà lu des dizaines de fois, qui réussit à scotcher du début à la fin, voilà ce qu’a réussi Laura Kasischke. Cela ne m’a pas étonnée, j’ai toujours été emballée par ses romans jusqu’alors ! Je ne vous en ai pas trop dit en préambule sur l’histoire, qu’il vaut mieux découvrir avec l’auteur, reine des retours en arrière et des récits enchâssés au gré des souvenirs, assez savamment pour qu’on savoure sans s’y perdre aucunement. Les personnages, deux garçons, réunis par le hasard des chambrées, mais très différents l’un de l’autre, leurs parents, des filles, parmi lesquelles la lumineuse Nicole, (mais avec Laura Kasischke, les personnages les plus lisses ne le sont pas très longtemps !), des professeurs, le personnel de l’université…

Pour en arriver à ce qu’annonce le titre, cela prend un certain nombre de pages, mais cela en vaut la peine, croyez-moi… Après, on navigue avec délectation entre fantastique et explications rationnelles, et les pages défilent à toute vitesse. Un coup de cœur pour moi, amplifié par une belle écriture, une psychologie très fine et pas dénuée d’humour qui fait le portrait des différents protagonistes, c’est vraiment tout ce que j’aime !

 

Extrait : Au téléphone avec sa mère, Perry se la représentait dans leur cuisine. Elle devait porter un de ces vieux chandails qu’elle affectionnait. Une paire de jeans. Elle ne mettait jamais de chaussures à la maison et n’aimait pas les mules ; aussi lui voyait-il ses grosses chaussettes à pois. Ou bien les vertes en laine. Il devait faire plus froid là-haut qu’ici. Si la fenêtre était entrouverte, on devait entendre au loin le lac Huron se faire fouetter par le vent, ondulatoire bruit d’arrière-fond. Il devait flotter une odeur d’algues et de poisson, et celle, métallique, d’un air qui aurait survolé les eaux sur des milles et des milles.

 

Lu aussi par BrizeChocoJoëlle, LeiloonaThéomaValVéronique ou Voyelle et Consonne.

Advertisements

23 réflexions au sujet de « Sortie poche (5) : Les revenants »

  1. Depuis « A moi pour toujours », je lis tout ce qu’écrit cette auteur que j’adore vraiment et ce dernier livre m’avait énormément plu.

    J'aime

  2. Je viens de découvrir cette auteur avec « Rêves de garçons » que j’ai tellement aimé que j’ai bien l’intention de poursuivre ma découverte, avec ce roman-ci par exemple!

    J'aime

  3. chef-d’oeuvre ! c’est génial de plonger aussi loin dans un roman, au point de ne plus rien voir autour de soi ! un roman à lire, et une auteur à continuer de découvrir en ce qui me concerne !

    J'aime

  4. Je le termine à l’instant!
    J’ai eu énormément de difficultés à me glisser dans ce livre mais j’avoue qu’après quelques chapitres on est ferré dans l’histoire et on ne peut plus lâcher.

    J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s