littérature France·mes préférés·policier·premier roman

Olivier Truc, Le dernier Lapon

dernierlaponL’auteur : Journaliste depuis 1986, il vit à Stockholm depuis 1994 où il est le correspondant du Monde et du Point, après avoir travaillé à Libération. Spécialiste des pays nordiques et baltes, il est aussi documentariste pour la télévision. Il est l’auteur de la biographie d’un rescapé français du goulag, L’Imposteur (Calmann-Lévy).
456 pages
Editeur : Métailié (septembre 2012)

Le thème de ce roman est on ne peut plus hivernal, et d’ailleurs je commence avec ce roman un cycle « La tournée des grands Nord » qui vous mènera dans différents pays proches du cercle polaire !
Partons d’abord pour le nord de la Norvège, qui se trouve être aussi le nord de la Suède et le nord de la Finlande, sans oublier la Russie toute proche. Mais pour les troupeaux de rennes, pas de frontières…
C’est un 10 janvier, à Kautokeino, en Laponie, que débute cette histoire. Ce jour-là, un tambour de chamane qui venait d’être légué au musée local disparaît, et deux policiers de la « police des rennes » sont désignés pour enquêter sur ce vol où les Samis sont les premiers soupçonnés. Klemet est policier, lapon et originaire de la région, contrairement à sa jeune collègue Nina, ce qui le met dans une position inconfortable plus d’une fois au cours de l’enquête, d’autant que les tensions entre communautés sont très vives. Le lendemain, c’est un éleveur de rennes qui est retrouvé mort et mutilé près de son abri qui semble avoir été fouillé. Les deux affaires sont peut-être liées, et elles vont mener Klemet et Nina à pousser leurs investigations dans plusieurs directions, jusqu’en France, chez le légataire du tambour, chez les éleveurs de rennes, parmi lesquels des activistes ou le mystérieux Aslak, ou à l’institut de géologie minière. Mais rien n’est facile, d’autant qu’un de leurs collègues semble plutôt empressé de leur mettre des bâtons dans les roues… (dans les skis !)
Savez-vous pourquoi en Laponie, on attend la date du 11 janvier avec impatience ? Que les tambours lapons racontent des histoires ? Que les Lapons ont été persécutés de tout temps par les religieux venus les convaincre d’abandonner leurs croyances animistes ? Que le sous-sol de la Laponie regorge de métaux rares ? Que l’édification de frontières a perturbé l’élevage des rennes ? Savez-vous ce que sont un joïk, un gumpi ?
Ce roman parfaitement bien construit mêle harmonieusement l’enquête à des connaissances très pointues sur la Laponie. Les personnages sont nombreux mais bien caractérisés et les suspects ne manquent pas, ni les inconnues qui jalonnent la résolution de l’énigme. Magnifiques paysages et personnages hors du commun, tout concourt à rendre ce livre passionnant. Je rejoins tout à fait les avis ci-dessous et classe sans hésiter ce roman parmi les très bonnes surprises de la rentrée ! J’ajoute que l’écriture qui me faisait penser au début que c’était bien traduit, avant de me souvenir qu’il s’agissait d’un roman français, l’écriture donc est tout à fait à la hauteur de la complexité du récit. Bravo à Olivier Truc pour ce premier roman !

Citation : Klemet était recueilli, les yeux plissés. Le soleil avait de la difficulté à décoller. Il demeurait à proximité de l’horizon. Klemet paraissait maintenant observer son ombre dans la neige comme s’il découvrait une magnifique œuvre d’art. Puis les enfants se remirent à jouer, des adultes à se taper les mains ou à sauter sur place. Le soleil avait tenu parole. Tout le monde était rassuré. L’attente, quarante journées sans ombre, n’avait pas été vaine.

Lu déjà par Aifelle, Alain, Cathe, Dasola, Dominique, Emeraude, Keisha, Michel et Yv.

Retrouvez d’autres polars dépaysants surcette page spéciale

Publicités

39 réflexions au sujet de « Olivier Truc, Le dernier Lapon »

  1. Je ne crois pas avoir lu le moindre billet négatif sur ce roman. Le grand Nord pourtant… et la tournée des grands Nord, diable ! Paasillina ? Bon, ça nous changera des Américains, mais ceci dit, pas sûre d’y aller aussi 🙂

    J'aime

  2. Tu l’avais mentionné lorsque j’avais demandé des conseils de lecture sur le thème des « polars dépaysants et pas trop violents »… et je l’ai mis sur ma liste de Noël, du coup ! 😉

    J'aime

  3. Excellent polar et me revient le même commentaire aux personnes à qui je l’ai prêté. Pas d’hésitation possible, un voyage polaire à faire

    J'aime

  4. Nous sommes tout-à-fait d’accord sur cette lecture, j’espère qu’il continuera son chemin, c’est vraiment une très bonne surprise française. Et que l’auteur nous en réserve d’autres ..

    J'aime

  5. Je vais bientôt le lire, je reviendrai alors vers ton article ! Il faut dire que je retourne en Norvège cette année encore au mois de mai mais plus au nord, au pays des sames (il paraît qu’il ne faut pas dire lapon, c’est péjoratif pour eux) et en particulier à Kautokeino ! Alors j’ai les deux livres de Turc sur ma table de chevet, je viens de lire le pays des Sames, j’ai aussi des contes de Laponie à lire. As-tu des livres norvégiens à me conseiller ? Il faut dire que j’en ai lu pas mal l’année dernière lors de mon premier voyage mais il y a toujours des découvertes à faire !

    J'aime

    1. Je pense que tu vas apprécier la balade au pays des Sames avec Olivier Truc !
      Tu as déjà lu beaucoup de littérature norvégienne, mais si tu ne l’as pas lu, je te conseille Per Petterson, en particulier Pas facile de voler des chevaux, qui est mon préféré. Il y a aussi Anne B Ragde : là, c’est la trilogie des Neshov que je te conseille (je crois que le premier est La terre des mensonges). J’ai vu que tu connaissais déjà Herbjorg Wassmo et Jo Nesbo, dans des genres très différents, ce sont des valeurs sûres. J’ai lu aussi la société des jeunes pianistes de Kjetil Bjornstadt, j’avais aimé mais ne m’en souviens plus trop… 😉

      J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s