brèves littéraires

Brèves littéraires (3)

Déjà une autre rentrée arrive, celle de janvier, qu’on nous promet plus littéraire que l’année dernière, car elle ne sera pas embarrassée de campagnes électorales ! J’ai remarqué que les auteurs étrangers étaient bien représentés, ce qui me fait toujours plaisir, et j’attends déjà impatiemment quelques avis sur les livres suivants, histoire de confirmer mes premières impressions favorables, qui ne le resteront peut-être pas… 

Une fille, qui danse de l’anglais Julian Barnes (Mercure de France)
Le roman du mariage de l’américain Jeffrey Eugenides (L’Olivier)
A la recherche de la reine blanche du danois Jonas Bengtsson (Denoël)
La plume de l’ours de l’auteur suisse Carole Allamand (Stock)
Autour du cou de la nigériane Chimamanda Ngozi Adichie (Gallimard)

Et c’est sans compter sur les sorties françaises qui ne semblent pas inintéressantes du tout… Je crois qu’il y en aura pour tous les goûts !

Un aperçu ici, entre autres…

J’ai été aussi touchée par l’appel de Bibliothèques sans frontières dont je vous transmets un extrait :urgencedelire

Lorsqu’une catastrophe humanitaire survient, les premiers secours se portent sur les blessés qu’il faut sauver, sur la nourriture, les abris et les vêtements qu’il faut rapidement fournir aux hommes, femmes et enfants qui en sont souvent démunis. Ces besoins vitaux une fois assurés, très vite cependant, quelque chose manque. Après une catastrophe, il faut également pouvoir lire, écrire et communiquer.
Bibliothèques Sans Frontières est intervenue trois jours après le tremblement de terre du 12 janvier 2010 en Haïti, à la demande des institutions haïtiennes qui pensaient que son intervention était urgente.[…]

Or qu’est-ce qu’un homme, une femme, un enfant, une fois sa vie sauvée, sa nourriture et son gîte retrouvés, si, sans activité, il ne peut pas lire, écrire, dessiner ou communiquer, et ainsi reprendre sa place dans la communauté des humains, pour mieux se projeter dans l’avenir et se reconstruire ? […]

Voilà pourquoi BSF, forte de son expérience en Haïti, de ses interventions en Tunisie et au Rwanda, décide de lancer cet appel international pour que la lecture, l’écriture et l’accès à l’information fassent partie des priorités de l’aide d’urgence ; pour que les agences d’aide et les États prennent mieux en compte cette dimension essentielle des besoins humains. Pour guérir et se reconstruire, il faut aussi pouvoir lire et dire.

Dany Laferrière témoigne : J’ai recu il y a deux ans après le passage d’un violent cyclone en Haïti cette lettre d’un jeune étudiant qui m’enjoignait de faire savoir aux gens de bonne volonté qui pensent envoyer de la nourriture aux sinistrés qu’il serait souhaitable que chaque sac de riz soit accompagné d’une caisse de livres car, écrit-il, « nous ne mangeons pas pour vivre, mais pour pouvoir lire. »

A retrouver in extenso sur le site Urgence de lire.

Quelques images pour terminer : la designer américaine Dinah Fried a eu l’idée intéressante de mettre en scène et d’immortaliser des repas de fiction. Voici, en désordre, ceux de Moby Dick, Alice au pays des merveilles et Millenium, que vous différencierez aisément.

dinahfried2 dinahfried1

dinahfried3

Vous en retrouverez d’autres sur ce site. Bon appétit !

Publicités

28 réflexions au sujet de « Brèves littéraires (3) »

  1. Le témoignage de Dany Laferrière montre bien l’importance de la nourriture intellectuelle. Quant aux photos, c’est aussi une excellente idée ! tu as le chic pour dénicher les photographes originaux!:)

    J'aime

    1. J’en ai lu une quinzaine parmi ceux qui sont sortis en septembre, mais sans Entrée Livre, cela aurait été moins… J’en ai déjà vu sur les étals aujourd’hui… « Le roman du mariage » est trèèèèèèès gros, trop à mon avis.

      J'aime

  2. ça me fait tout drôle de n’être au courant de rien du tout pour la rentrée littéraire… Mais ça fait du bien aussi, je peux lire absolument ce que je veux !! (voyons le bon côté des choses hein ;-))

    J'aime

  3. J’ai hâte de lire le nouveau Jeffrey Eugenides ainsi que le Julian Barnes. J’aime beaucoup les photos que tu nous fais découvrir notamment le repas d’Alice !

    J'aime

  4. Je ne sais pas encore grand chose de cette rentrée, mais elle m’attire déjà bien plus que celle de septembre. Comme toi j’ai des vues sur les romans de Julian Barnes et de Jeffrey Eugenides. J’attends aussi avec impatience un essai de Charles Dantzig… Enfin je profite de ce commentaire pour te souhaiter une très bonne année 2013 !

    J'aime

  5. Oh, oh, moi qui n’ai absolument pas suivi l’actu pour cette rentrée de janvier ( et bien peu pour septembre dernier ) je sens que ce salon va se charger de mettre à niveau ^^
    ( bon, si, d’accord, je viens de craquer pour un mais y’a poésie, ça ne compte pas 🙂
    ( bon, si, d’accord, je suis aller feuilleter le dernier Makine )
    ( bon, si, d’accord, je viens de terminer le dernier roman d’Antoine Choplin. Mille mercis pour cette rencontre, de m’avoir tentée, quelle plume )

    J'aime

    1. Cela m’aurait étonnée que tu n’aies pas remarqué le dernier Makine… Tu me fais penser que j’en ai un dans ma PAL et toujours pas lu !
      Je suis ravie que tu aies aimé la prose d’Antoine Choplin !

      J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s