littérature France·premier roman

Martin Belskis, Dans le square

L‘auteur : Martin Belskis est chercheur et enseignant. Dans le square est son premier roman.
224 pages
Editeur : Buchet-Chastel (janvier 2012)

Au début des années 2000, une jeune étudiante en littérature écrit à un auteur âgé de plus de quatre-vingts ans, bouleversée par son livre sur l’Occupation et la rafle du Vel d’hiv. Une correspondance commence ainsi entre Sarah, intransigeante et solitaire, et Maurice R. Comme le dit Sarah, « Vous aimez la vie, le monde, les gens, l’écriture n’est pas pour vous un substitut mais le prolongement de votre vie. » Elle préfère la lecture des classiques, multiplie les tentatives d’écriture, et se désespère de la vision du monde que lui offre son entourage. Elle se lance dans de grandes tirades sur le monde littéraire, révoltée par le succès qu’obtiennent certains romans commerciaux alors que ceux de son cher Maurice R. n’ont jamais dépassé de modestes tirages. Elle finit par connaître l’adresse de son auteur fétiche, et prendre ses marques dans le square proche de son domicile parisien, mais ni l’un ni l’autre ne souhaite se rencontrer de visu et continuent un échange épistolaire, un vrai, avec du papier et des enveloppes ! 

Je ne reprends jamais les livres que j’ai abandonnés. Et pourtant ce roman a réussi à me faire accomplir cet exploit inimaginable, d’autant que j’ai même relu les cinquante premières pages lors de ma reprise. Pour situer le premier abandon, c’était en pleine rentrée littéraire et le chant des sirènes devait être trop puissant ! Et puis un regret m’est venu à le voir dépérir là, sur l’étagère, j’ai eu envie de retrouver les personnages et de savoir ce qu’il était advenu d’eux, ce que Sarah allait découvrir ou pas en fréquentant ce square, si l’un des familiers du jardin était Maurice R, s’ils allaient se rencontrer… Sarah pouvait bien être agaçante avec ses certitudes, j’avais envie aussi de lire ce que le vieil écrivain réussirait calmement à lui opposer. Le style de leurs lettres et donc de ce premier roman m’a donné envie également d’y revenir, pour y puiser de belles réflexions sur la vie, la littérature, l’écriture. Finalement, cette deuxième chance me permet de vous présenter ce livre et d’espérer vous donner envie d’y jeter un coup d’œil. Je pense qu’il pourrait plaire à beaucoup d’entre vous !

Extrait : Un dernier mot : vous croyez, à tort, qu’il faut avoir beaucoup lu avant de poser le premier mot sur la page. Je sais, moi, qu’on lit pour oublier qu’on n’écrit pas. Lorsqu’on découvre un écrivain qui nous est apparenté par le style ou par la pensée,on s’exclame à chaque ligne : « J’aurais pu l’ écrire ! » – mais voilà, c’est un autre qui l’a écrite, c’est un autre qui appose son nom sur la couverture de l’œuvre que l’on portait en soi, et l’on éprouve alors ce curieux sentiment fait d’amertume et d’exaltation mêlées qui empoisonne jusqu’aux plus vives admirations.

Vous pouvez écouter une émission de France Culture qui traite du roman épistolaire actuel, dont celui de Martin Belskis… 

Publicités

22 réflexions au sujet de « Martin Belskis, Dans le square »

  1. Déjà, c’est bien que tu en parles parce que je ne l’ai vu nulle part. Et comme Gwen, je pourrais bien me laisser tenter. C’est maintenant que les livres plus intéressants vont surgir de la mêlée de la rentrée littéraire.

    J'aime

    1. C’est une très bonne idée, cette thématique, qui n’est pas un challenge, si j’ai bien compris, mais je ne crois pas en avoir dans ma PAL… Si cela m’arrive, je penserai à toi !

      J'aime

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s