littérature Asie·policier

Keigo Higashino, Le dévouement du suspect X

L’auteur : Keigo Higashino est né en 1958 à Osaka. Il est une des figures majeures du policier japonais. Le Dévouement du suspect X, qui a remporté le prestigieux prix Naoki en 2006, est le deuxième roman à paraître dans la collection “Actes noirs”, après La Maison où je suis mort autrefois (2010) et avant Un café maison(2012).
315 pages
Editeur : Actes sud (novembre 2011)
Traduction : Sophie Refle
Titre original : Yogisha X no Kenshin

Je ne suis pas en mode « envie de polars » en ce moment, et pourtant celui-ci m’a tentée à la bibliothèque. Bien m’en a pris car il ne s’agit sûrement pas d’un polar classique. Les coupables de l’homicide sont connues dès le début, la personne qui les aide à cacher le crime aussi. Yasuko vit seule avec sa fille adolescente, lorsqu’elle se fait harceler par son ex-mari, qui n’est pas le père de la jeune fille. Un enchaînement fatal les amène toutes deux à l’étrangler alors qu’il est venu à leur domicile les poursuivre de manière ignominieuse. Rarement on est aussi ravi de voir disparaître un personnage ! Elles sont désemparées, s’apprêtent à alerter la police lorsque Ishigami, un voisin secrètement amoureux de Yasuko sonne à leur porte pour leur proposer de les aider. Il semble ne rien laisser au hasard, et pourtant la police les suspecte.
Toute la subtilité du roman réside dans un rapport de forces entre le professeur de mathématiques, voisin de Yasuko et un ami du policier chargé de l’enquête. Ce personnage inédit du scientifique qui enquête en parallèle de la police, tout en réussissant presque à pénétrer les méandres du cerveau particulièrement retors d’Ishigami rend le roman original et très prenant. S’il peut sembler un peu long vers le milieu, aucun détail ne restant dans l’ombre, la fin étonnante rattrape tout ! Vous pouvez le découvrir, que vous ayez lu « La maison où je suis mort autrefois » ou non, ils sont fondamentalement différents. J’ai lu que « Un café maison » reprenait les personnages du policier et du scientifique, je le lirai, c’est certain !

Extrait : Appuyé à la rambarde du talus, un homme se brossait les dents. Ishigami le connaissait de vue. Agé d’une soixantaine d’années, il avait de longs cheveux presque blancs noués en queue de cheval. Il avait renoncé à retrouver du travail. S’il avait été à la recherche d’une tâche de manœuvre à la journée, il aurait déjà quitté les lieux. Les recruteurs font leur sélection de bon matin. Sa coiffure montrait qu’il ne fréquentait pas non plus l’agence d’aide au retour à l’emploi, car elle ne recevrait pas un homme ayant son apparence. La possibilité de trouver du travail à son âge était d’ailleurs proche de zéro.

D’autres avis ici et là : BMR et MAMEmeraudeGwenaëlleLewerentzMichelNanouVirginie

Publicités

Une réflexion au sujet de « Keigo Higashino, Le dévouement du suspect X »

Ajouter un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s